Mali : un gang de violeurs démantelé à Kati, quatre membres arrêtés

kati quatre violeur arretés

Le commissaire du 1er arrondissement de Kati vient de mettre un terme aux souffrances des populations résidant dans le quartier Sananfara extension. Un important gang spécialisé dans le viol sévissait sans être inquiété à la mangueraie. Suite à une plainte déposée par une victime, quatre membres du gang de violeurs ont été mis aux arrêts, y compris le cerveau de la bande. Mais un cinquième complice impliqué dans ce délit d’agression sexuelle est toujours en fuite.

Quatre violeurs viennent d’être mis aux arrêts au Mali suite à une plainte déposée par une victime. Depuis quelques temps, une petite frange de la jeunesse malienne prend un malin plaisir à agresser des jeunes filles lorsqu’elles tentent de rejoindre leur domicile après une virée nocturne. Mais à Kati, plus précisément dans le quartier Sananfara extension, le viol était quasi devenu monnaie courante à certaines heures de la nuit. Un gang de violeur perturbait la quiétude des adeptes de la vie nocturne en agressant sans aucun état d’âme des filles. Peu avant le passage au nouvel an, le gang de violeur qui sévissait à Sananfara extension faisait une nouvelle victime, une domestique répondant aux initiales de K.O. Cette dernière, alors qu’elle était en compagnie de son petit-ami, a malheureusement croisé le chemin du gang dans la nuit du 27 décembre dernier. C’est sous le regard impuissant de son petit-ami que le gang de violeur est passé à l’acte cette fois. Après leur forfait, la bande s’est évaporée dans la nature, laissant une fille complètement effondrée pour avoir perdu sa dignité de la sorte. Si les victimes se refusaient souvent de porter plainte, celle-ci saisira le commissariat du 1er arrondissement de Kati.

A l’issue d’une enquête diligentée par le Major de Police Souleymane Z Coulibaly connu pour sa dextérité dans ce genre d’affaires, la police réussira à mettre la main sur un premier suspect. Après enquête, le dénommé Bablé répondant à l’état civil sous le nom de Sidiki Traoré sera mis aux arrêts après avoir été interpellé à la mangueraie dans la nuit du 29 décembre dernier, entre 1h et 2h. Après un interrogatoire musclé, le premier suspect finit par avouer son acte odieux avant de balancer les noms de ses complices. Le commissariat du premier arrondissement de Kati interpelle trois autres membres du gang de violeurs suite aux indications fournies par le dénommé Bablé qui serait le cerveau de la bande. Les 4 violeurs ont donc été déférés au Parquet et placés sous mandats de dépôts. La police de Kati mène toujours des investigations en vue de retrouver le cinquième membre de la bande. Les habitants de la mangueraie peuvent désormais avoir le sommeil paisible car le gang qui nuisait à de nombreuses jeunes filles dans la nuit vient d’être démantelé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *