Press "Enter" to skip to content

Côte d’Ivoire : 4 policiers arrêtés pour avoir laissé filer trois dangereux bandits

Quatre policiers ivoiriens étaient ce mercredi 6 novembre au tribunal militaire d’Abidjan, face au contre-amiral Ange Kessi. Il était reproché aux agents de police en service dans la ville de Bouaké d’avoir laissé filer un dangereux bandit qui était en détention à la MACA. Après s’être miraculeusement enfui de la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan, le malfaiteur répondant au nom d’Adaman SAKO alias Baskote ou capitaine Zamouda, avait été interpellé à Bouaké, avec deux complices. Mais le malfrat et ses complices s’évaporeront encore une fois dans la nature.

Le directeur général de la police n’a pas mis du temps à saisir le tribunal militaire pour éclaircir les circonstances de la mystérieuse disparition de trois dangereux criminels qui avaient été interpellés par la section de police criminelle de Bouaké :

«Un dangereux et redoutable bandit du nom de Adaman SAKO alias Baskote ou capitaine Zamouda s’était évadé de la MACA. Activement recherché, il a été découvert et arrêté à Bouaké, dans le centre de la Cote d’Ivoire. Conduit au violon de la section de la police criminelle, il s’est miraculeusement évadé de la cellule où il était gardé, lui et 2 de ses acolytes. Profondément en colère, le DG de la police nationale a saisi le Commissaire du Gouvernement.», rapporte ce mecredi le tribunal militaire d’Abidjan.

Selon les informations transmises par l’instance militaire, «Ce matin du 06 novembre 2019, les 4 policiers: SCH Gada K. Hermann, SCH N’dri K. Jean-Marc, Sgt N’dri K. Dieudonné et Sgt Bakayoko M. en charge de surveiller le violon ont été arrêtés et déférés devant le parquet du Commissaire du Gouvernement pour négligence ayant occasionné l’évasion de détenus et violation de consignes».

A ce stade de l’enquête, plusieurs pistes sont pour l’instant envisageable, y compris la possibilité selon laquelle l’un des quatre policiers aurait laissé volontairement le dangereux criminel et ses acolytes prendre la fuite : «Apparemment et sans rentrer dans les détails de la procédure, l’un des 4 policiers a dû ou a pu aider à l’évasion des 3 détenus dont le récidiviste capitaine Zamouda. Précisons que c’est pour la deuxième fois, en l’espace de 8 mois que ce redoutable bandit s’évade de ce même violon de cette section de la police criminelle. Le Commissaire du Gouvernement, le Contre-amiral Ange KESSI, par ailleurs tient à remercier encore une fois de plus les chefs militaires dont la collaboration permet d’anéantir la délinquance au sein des armées et moraliser nos forces».

Rapporte le tribunal militaire ce mercredi. En attendant d’en savoir plus sur ce qui s’est réellement passé, trois dangereux criminels sont en fuite en Côte d’Ivoire. Aussi rappelons que l’on ignore pour l’instant comment le dangereux criminel et ses deux complices ont réussi à s’enfuir de la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan où ils étaient détenus pour la première fois, avant leur seconde interpellation par la section de la police criminelle de Bouaké.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mission News Theme by Compete Themes.