Press "Enter" to skip to content

Tribunal Militaire : Ange Kessy convoque le préfet de police d’Abidjan

Le chef du Parquet militaire, le contre-Amiral Ange Kessy, a convoqué ce mercredi le préfet de police d’Abidjan. Sa convocation faite suite à la diffusion d’une vidéo dans laquelle un agent des forces de police s’adonnerait à cœur joie au racket, un phénomène que les forces de l’ordre combattent avec une grande fermeté depuis quelques années en Côte d’Ivoire. Récemment, le Parquet militaire a écroué un commissaire de police impliqué dans une vaste escroquerie immobilière.

En Côte d’Ivoire, le tribunal militaire affiche une grande fermeté dans la lutte contre le racket, une pratique à laquelle certains agents des forces de l’ordre n’ont pas encore renoncé. Ce mercredi 4 septembre, le Parquet militaire a annoncé avoir convoqué le préfet de police d’Abidjan. Cette convocation faite suite à la diffusion d’une vidéo sur les réseaux sociaux dans laquelle un policier s’adonnerait à cœur joie au racket. Dans la matinée de ce mercredi, la direction de la police, depuis sa page officielle, avait mis en ligne une vidéo dans laquelle on voyait des gnambros essayant de corrompre des policiers pour négocier leur libération. Nous ignorons s’il s’agit de la même vidéo mise en cause par le Parquet militaire dans le cas de racket évoqué ce jour :

«Le Préfet de Police d’Abidjan convoqué au Tribunal Militaire d’Abidjan. Pour le Commissaire du Gouvernement, le vers semble-t-il est encore dans le fruit. Il ne faut donc pas baisser la garde. Ces propos du Contre-amiral font suite à la publication de la vidéo sur les réseaux sociaux, montrant des éléments de la police nationale s’adonnant à cœur joie à cette pratique(RACKET), honteuse et indigne qui n’honore pas les forces de défense et de sécurité.

Le Chef du Parquet militaire a convoqué cette après-midi du 04 août 2019 au Tribunal Militaire le Préfet de police d’Abidjan pour l’instruire sur l’ouverture d’une enquête afin de situer les responsabilités. Le résultat de cette enquête sera rendu public.», apprenons-nous auprès du service de communication du Tribunal Militaire d’Abidjan il y’a quelques instants. Dans les jours qui suivent, le contre-Amiral Ange Kessy fournira probablement de plus amples informations sur ce nouveau cas de racket impliquant un policier, ce qui a valu la convocation ce jour du préfet d’Abidjan par le Parquet Militaire.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mission News Theme by Compete Themes.