Appuyez sur “Entrée” pour passer au contenu

Côte d’Ivoire : 37 décès dans les accidents de circulation ce 1er août

En Côte d’Ivoire, 37 décès certains ont été constatés ce lundi 1er août dans deux accidents de circulation. La première tragédie a eu lieu dès les premières heures de la journée, sur l’axe reliant la ville de Yamoussoukro à Sinfra.

Ce 1er août en Côte d’Ivoire, 37 décès ont été constatés par le groupement de Sapeurs-Pompiers Militaires au cours de deux interventions. La première intervention du GSPM a lieu en début de journée ce lundi. Peu avant 8h00, le GSPM est alerté pour un accident de circulation survenu sur la route de Sinfra, aux alentours de la localité de Kononfla. Après les opérations de secours, le bilan définitif dressé lors de cet accident de circulation survenu sur l’axe Yamoussoukro Sinfra, fait état de 16 décès, sur un total de 24 victimes impliquées.

Les 8 autres victimes de la tragédie ont été conduites au CHR de la ville de Yamoussoukro. Toujours au cours de la même journée du 1er août, les sapeurs-pompiers militaires ivoiriens sont de nouveau alertés, cette fois pour une intervention sur la route d’Alépé. Sur place, il s’agit d’un nouvel accident de circulation, une collision entre un minicar de transport et un camion poids lourd.

 

accident-37-deces-cote-divoire

 

Engagés dans les opérations de secours, le GSPM dresse un premier bilan qui fait d’une quinzaine de décès dans l’accident survenu à Abobo après «Paris Village», sur la route menant à la ville d’Alépé. Malheureusement, le bilan sera revu à la hausse après l’intervention des Sapeurs-Pompiers militaires.

De 15 décès, la tragédie aura finalement coûté la vie à 21 personnes dans la journée de ce lundi 1er août 2022 en Côte d’Ivoire. Au total, 37 personnes ont perdu la vie ce lundi dans ces deux accidents de circulation en Côte d’Ivoire, une tragédie qui a plongé de nombreux ivoiriens dans la tristesse à l’entame de ce nouveau mois.

Pour lutter contre les accidents de circulation en Côte d’Ivoire, le gouvernement avait procédé à durcissement des mesures, avec l’arrivée notamment de la vidéo-verbalisation sur de nombreux axes routiers du pays. De nouvelles mesures orientées cette fois vers les conducteurs d’engins poids lourds sont attendus pour le début de l’année 2023. Les chauffeurs de camion poids lourds devraient à compter de cette date, disposer d’un certificat, outre le permis, avant de conduire ces engins de plusieurs dizaines de tonnes.

Soyez le premier a laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Mission News Theme by Compete Themes.