Press "Enter" to skip to content

Résultats définitifs des sénatoriales 2018 en Côte d’Ivoire

Les résultats définitifs des élections sénatoriales 2018 qui se sont déroulées en Côte d’Ivoire sont désormais connus. En dépit de quelques mauvaises surprises, le RHDP remporte largement le scrutin sénatorial avec 50 sièges gagnés sur les 76 qui étaient mus en jeu dans ce scrutin. Profitant sans doute du boycott de l’opposition, les candidats indépendants arrivent tout de même à s’imposer dans ce scrutin en remportant 16 sièges.

Les résultats définitifs des élections sénatoriales 2018 en Côte d’Ivoire ont été annoncés par la CEI. Selon la commission électorale ivoirienne, le taux de participation à ce scrutin qui se déroule pour la toute première fois sur le sol ivoirien est estimé à 87,59%. Selon la CEI, 7010 personnes avaient été inscrites sur les listes de votants à l’occasion de ces élections sénatoriales ivoiriennes. D’après les résultats définitifs annoncés par la CEI, le RHDP, la coalition au pouvoir remporte largement les premières élections sénatoriales de l’histoire de la Côte d’Ivoire avec 50 sièges sur les 76 électifs. En l’absence de l’opposition qui a boycotté le scrutin en conditionnant sa participation à une réforme de la CEI, les 16 autres sièges du sénat ont donc été gagnés par les candidats indépendants. Les candidats indépendants ont même créé la surprise en battant des candidats RHDP à Yamoussoukro et Bouaké, deux villes symboles pour le PDCI et le RDR. Malgré cette percée des opposants, le sénat ivoirien sera forcément contrôlé par le pouvoir en place puisque la nouvelle constitution ivoirienne autorise le président à nommer un tiers des membres du sénat. Pour l’heure, la liste des personnalités choisies par le président ivoirien n’est pas encore connue, ce qui suscite encore de nombreuses interrogations. Nombreux sont ceux qui se posent la question de savoir si des opposants politiques seront nommés par le président ivoirien dans cette nouvelle chambre. Interrogé sur cette question la semaine dernière, Pascal Affi N’Guessan, l’un des leaders de l’opposition avait affirmé qu’il déclinerait toute proposition du chef de l’Etat l’invitant à siéger dans cette chambre.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mission News Theme by Compete Themes.