Press "Enter" to skip to content

Hausse du carburant en France : Carrefour et Leclerc passent au prix coûtant

Face à la hausse du prix du carburant en France, les supermarchés Carrefour et Leclerc envisagent de commercialiser provisoirement du carburant au prix coûtant. Cette mesure prise à titre exceptionnel intervient dans un climat de contestation sociale.

Les français disent non à la hausse du carburant en France prévue par le gouvernement. Pour marquer leur opposition à cette décision de l’état, des manifestations sont prévues dans plusieurs régions du pays à partir du 17 novembre. Les automobilistes envisagent de bloquer plusieurs artères et autoroutes pour marquer leur indignation à cette mesure que le gouvernement justifie par la mise en œuvre de la transition écologique. Face à la grogne sociale annoncée, les enseignes Carrefour et Leclerc ont décidé de prendre des mesures exceptionnelles en commercialisant pour le mois de novembre du carburant à prix coûtant. En renonçant à leur marge bénéficiaire, les deux enseignes françaises entendent soutenir un pouvoir d’achat des ménages français en constante baisse : « Dans un contexte de tension forte sur le pouvoir d’achat des ménages, les hypermarchés du groupe Carrefour se mobilisent pour le porte-monnaie des Français », a fait savoir par communiqué le supermarché Carrefour. Le distributeur français instaure cette mesure à titre exceptionnelle jusqu’au 17 novembre prochain.

Pour sa part, l’enseigne Leclerc prévoit de vendre du carburant à prix coûtant durant tout le mois de novembre, une opération qui avait d’ailleurs démarré depuis le mois dernier chez Leclerc : «Ça fait déjà une quinzaine de jours que tous les centres Leclerc s’étaient mis à prix coûtant. Et je vous annonce… On a tous décidé de maintenir cette opération prix coûtant sur tous les carburants jusqu’à la fin novembre. », a annoncé Michel-Edouard Leclerc, le patron de la firme de distribution. En dépit des divergences sur les dates entre les deux enseignes, les clients des deux enseignes seront quelque peu épargné par cette hausse sur les prix du carburant en France. En tournée au Vietnam, le premier ministre français a insisté sur la nécessité d’aller vers la transition écologique. Le ministre chargé de l’économie a également abordé dans le même sens que le chef du gouvernement.

La hausse du prix du carburant mettra d’ici peu le président français face à une nouvelle fronde sociale. Une pétition lancée pour dire non à cette nouvelle taxe a déjà récolté plus de 700 000 signatures dans l’Hexagone. Les français prévoient de descendre dans les rues le 17 novembre prochain pour dire non à cette hausse du prix du carburant en France.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mission News Theme by Compete Themes.