Press "Enter" to skip to content

Nouvelle unité militaire FACI : le ministère de la défense recadre La lettre du continent

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La création d’une nouvelle unité militaire dans « la plus grande discrétion » est l’une des dernières révélations de La Lettre du continent sur le régime du président Ouattara. Le ministère de la défense n’a pas mis du temps à réagir à cette troublante révélation du quotidien bi-mensuel.

Dans son numéro paru le 27 février dernier, La Lettre du Continent révélait qu’une nouvelle unité d’élite au sein des forces armées de Côte d’Ivoire venait de voir le jour, une force « créée dans la plus grande discrétion », précise le quotidien. A en croire le bimensuel, cette nouvelle unité mise en place serait exclusivement aux commandes du ministre ivoirien chargé des affaires présidentielles, en l’occurrence le frère du président Ouattara Alassane.

Dans une note d’information transmise jeudi, le ministère de la défense a formellement démenti la création d’une nouvelle unité d’élite militaire en Côte d’Ivoire à l’insu de la population. Selon les précisions apportées par le ministère de la défense, La Lettre du Continent aurait fait allusion à l’ULGC, à savoir l’Unité de Lutte contre la Grande Criminalité, une force dirigée actuellement par le Lieutenant-colonel INZA Fofana.

Le communiqué précise par ailleurs que la création de cette force n’est pas récente comme l’avait indiqué la Lettre du Continent dans son numéro par le 27 février 2019. La force en question a été créée en octobre 2017 selon le ministère de la défense qui rappelle d’ailleurs qu’elle a vu le jour sur une initiative du chef d’état-major des armées en Côte d’Ivoire.

Communiqué de la défense

« Dans son édition du 27 février 2019, le bimensuel « la lettre du continent » fait état de la création récente par la présidence ivoirienne d’une nouvelle unité militaire « créée dans la plus grande discrétion » et qui recevrait ses ordres du Ministre des Affaires Présidentielles. Le caractère volontairement tendancieux de cette publication appelle des observations afin de dissiper bien de doutes.

L’entité qui est commandée par le Lieutenant-colonel INZA Fofana et à laquelle semble faire allusion l’article est l’Unité de Lutte contre la Grande Criminalité (ULGC). Elle a été créée par décision du Chef d’Etat-Major Général des Armées le 15 octobre 2017 (voir fac-similé du message de création) et est stationnée à l’ex hôtel SEBROKO, sur l’ancienne emprise du quartier général de l’ONUCI à Attécoubé. Sa mission première est d’assurer la gestion administrative des personnels militaires qui sont détachés au Centre de Coordination des Décisions Opérationnelles (CCDO). La création de l’ULGC répond essentiellement, à la nécessité d’encadrer ces hommes pendant le temps de leur détachement au CCDO, particulièrement lorsqu’ils ne sont pas en service. Les personnels qui constituent cette unité sont choisis dans tous les corps des Forces Armées de Côte d’Ivoire (FACI) et sont remplacés de façon périodique en raison de l’intensité de l’engagement au CCDO. Il ne s’agit nullement d’une autre unité d’élite des FACI. Le chef d’Etat-Major assure le commandement opérationnel de l’ULGC et le Bataillon de Commandement et de Soutien (Camp Gallieni) en assure le commandement organique. Enfin, c’est en raison de sa fonction de chef des opérations du CCDO (fonction qu’il occupe depuis août 2014) que le Lieutenant-colonel Inza FOFANA a été désigné pour commander l’ULGC.

C’est le lieu d’inviter l’ensemble des rédactions à la prudence dans le traitement de l’information à caractère militaire. L’Etat-Major Général des Armées dispose d’un service de presse et de relations publiques pour donner l’information vraie, à ceux des ivoiriens que les questions militaires passionneraient.
Colonel OTCHELIO Gnahé Etienne
Chef du Bureau d’Information et de Presse des Armées ».

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mission News Theme by Compete Themes.