Press "Enter" to skip to content

Altercation entre Emma Dobre, productrice de DJ Kerozen, et un journaliste

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’ascension fulgurante de DJ Kerozen dans la musique a été possible en grande partie grâce à sa productrice Emma Dobre, comme l’artiste se plait à le reconnaître. Cette femme du showbiz ivoirien souvent tapie dans l’ombre a pourtant eu une altercation avec un journaliste ivoirien qui est même allé jusqu’à déposer une plainte contre elle.

Que s’est-il réellement passé entre Emma Dobre, la productrice de DJ Kerozen, et le journaliste ivoirien Serge Pacôme Didi ? Pour l’instant, chacun des deux protagonistes de l’altercation qui les a récemment opposés fournit une version différente des faits. Le journaliste Pacôme Didi Serge soutient qu’il a été agressé par Emma Dobre et son garde du corps :

«Voilà ce que Emma Dobre, le producteur de l’artiste kerozen et son gorille nous ont fait ce soir; ils emportent avec eux mon téléphone portable et mon ordinateur mes instruments de travail ; cassé mes lunettes pharmaceutiques Ah! oui le journalisme, un métier ingrat mais très passionnant», a relaté l’homme de média sur sa page Facebook.

Le journaliste a même diffusé sur la toile quelques photos de cette alteraction entre lui et la productrice de l’artiste coupé décalé DJ Kerozen. Serge Pacôme Didi s’en est sorti avec une légère blessure sur le doigt et sa chemise déchirée, à en juger par les images de l’agression diffusées sur la toile. A en croire certaines sources, le journaliste a même déposé une plainte contre Emma Dobre au commissariat du 18e arrondissement dans la commune de Cocody.

La productrice du chanteur coupé décalé livre pour sa part une toute autre version des faits. De passage sur les antennes de Vibe Radio, Emma Dobre, tout serait parti d’un désaccord sur une prestation. Accablé par les provocations, la productrice explique avoir informé le journaliste qu’elle ne souhaitait plus que ce dernier diffuse sur sa page des publications qui pourraient la concerner. Selon Emma, l’avertissement a été ignoré par le journaliste :

«Il était à la résidence de Nayanka Bell, il m’appelle pour me dire… si tu es femme, trouve moi chez Nayanka. J’ai appelé mon manager Alpha pour m’accompagner…Je suis arrivée vers lui, je lui ai arraché son téléphone et son ordinateur…Dans nos accrochages, sa chemise est déchirée. Et c’est ce qu’il présente aux gens comme quoi mon bodyguard l’aurait brutalisé. Personne ne l’a touché.», soutient la femme du showbiz ivoirien.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mission News Theme by Compete Themes.