Press "Enter" to skip to content

Versement des cautions des maisons à l’Etat : Doumbia Major approuve la décision

Selon le directeur général de la Caisse de dépôts et de consignations, les cautions des maisons habituellement versées aux propriétaires seront dorénavant reversées à l’Etat de Côte d’Ivoire, via la CDC. Cette mesure a été vivement dénoncée par certains propriétaires de loyers. Pour le président du CPR, cette décision du gouvernement reste une initiative louable.

L’Etat de Côte d’Ivoire envisage de récupérer les cautions des maisons pour les consigner à la Caisse de Dépôts et de Consignation de Côte d’Ivoire (CDC-CI). Tout naturellement, cette décision dérange les propriétaires de loyers, puisqu’ils étaient ceux qui percevaient par le passé le montant. Pourtant, le président du congrès panafricain pour le Renouveau, Doumbia Major, soutient totalement cette initiative du gouvernement ivoirien :

«Nous approuvons le fait que l’État recueil les cautions, de loyer , Sodeci, CIE et autres, pour les mettre à la disposition de la caisse des dépôts et consignations. Cet argent peut servir, auprès des banques privées, de fonds de garantie pour les prêts d’achat de logements pour les fonctionnaires et pour les particuliers qui ont un CDI, ainsi que de fonds de garantie pour le financement des jeunes entrepreneurs et porteurs de projets qui ont besoin de prêts bancaires et même de garantie pour les prêts études pour les étudiants».

S’il approuve cette décision, le président du Congrès panafricain pour le renouveau insiste cependant que l’état doit prendre toutes les dispositions pour une meilleure gestion de ces fonds, afin de garantir aux ayants droit des rémunérations bien plus importantes : «Le principe est bon, mais le problème peut se trouver au niveau de l’application, si le fonds n’est pas géré de manière honnête et rigoureuse. D’autre part nous disons ceci: Si l’État récupère les cautions de loyer, Sodeci et CIE, pour les déposer à la caisse des dépôts et consignations, c’est une bonne chose, mais les fonds recueillis, doivent être rémunérés au même taux que ceux en vigueur pour les comptes d’épargne. On ne peut pas récupérer l’argent de quelqu’un, le mettre sur soi et ne pas rémunérer l’argent qui est mis à notre disposition.», a fait savoir Doumbia Major.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mission News Theme by Compete Themes.