Press "Enter" to skip to content

Résultat affectation 6eme : plus de 447.000 admis au CEPE affectés

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les résultats des affectations en classe de 6eme en Côte d’Ivoire, au titre de la rentrée scolaire 2019-2020 en Côte d’Ivoire, est disponible. Pour les consulter, le parent d’élève peut simplement procéder à une vérification en ligne sur le site du ministère de l’éducation nationale, ou tout simplement se rendre dans l’établissement d’origine de l’élève où seront affichées les différentes listes des affectés.

Le résultat de l’affectation en 6ème concerne plus de 447 000 élèves pour la rentrée scolaire 2019-2020 en Côte d’Ivoire. Aux résultats du Cepe, ce sont 85% des candidats qui ont été déclarés admis en classe de sixième. Les orientations pour la classe de sixième ont été ouvertes officiellement le 31 juillet dernier. Ce mardi 27 août, le ministère de l’éducation nationale a dévoilé les résultats des affectations en sixième et de l’orientation en classe de seconde.

Pour vérifier son statut, il faut tout simplement se rendre sur le site du ministère de l’éducation nationale, en vue d’une vérification en ligne. Pour les parents qui ne maitrisent pas bien l’outil informatique, pas de soucis à se faire. Le résultat de l’affectation en 6eme de l’élève pourra être consulté dans son établissement d’origine dès le mercredi 28 août 2019. Les parents peuvent aussi se rendre dans les chefs-lieux de circonscription de l’enseignement Préscolaire et Primaire en vue de consulter les résultats d’orientation des élèves déclarés admis en CEPE.

Pour les résultats des orientations Bepc 2019, il suffit juste de se rendre à l’adresse de la direction de l’orientation de l’éducation nationale et entrer son matricule. Sinon vous pouvez vous contentez d’aller vérifier la liste qui sera affichée dès le 28 août dans vos établissements d’origine, comme ce sera le cas pour le résultat de l’affectation en 6eme cette année en Côte d’Ivoire.

Conseils pour son orientation en seconde

La classe de seconde est tournant décisif dans la course au baccalauréat. Une mauvaise orientation peut avoir de lourdes conséquences sur le parcours scolaire de l’élève. Raison pour laquelle il est vivement déconseillé de prendre ce choix à la légère. Outre le choix de l’établissement, l’élève admis au Bepc est aussi amené à faire un choix au niveau de la série. Dans l’enseignement général secondaire, deux possibilités s’offrent aux candidats à la classe de seconde.

La première consiste à demander une affectation en série A. Si vous avez de bonnes aptitudes dans les matières littéraires depuis la classe de sixième, alors le choix le plus judicieux pour vous sera une affectation en classe de 2nde A. Dans cette série, l’accent est beaucoup mis sur les matières littéraires, au détriment des matières scientifiques. Alors si vous avez des difficultés avec les maths et la physique, pensez à vous orienter en seconde A. La seconde possibilité consiste à demander une affectation en 2nde C. Cette série est idéale pour ceux qui ont l’amour des Maths, de la physique et de la SVT.

Une fois la classe de seconde terminée, l’élève sera orienté soit en première C ou en première D, en fonction de ses aptitudes dans les matières scientifiques. Mais dans ce cas, c’est l’établissement qui décide d’affecter l’élève en série C ou en série D. Aucun changement pour les secondes A. En revanche, une fois la classe de terminale atteinte, deux les élèves spécialisés en A seront divisés en deux groupes. Un groupe intègrera la Tle A1 tandis que le deuxième groupe sera orienté en Tle A2 pour le baccalauréat de l’enseignement secondaire général.

Processus d’orientation en Côte d’Ivoire

Durant le cursus scolaire, l’élève est amené à faire des choix en vue de son affectation dans un établissement d’enseignement public ou privé. Le processus d’orientation démarre depuis la classe de CM2. A l’occasion des compositions écrites pour l’examen du Cepe, les élèves doivent faire des choix d’établissements pour le démarrage de leur cursus dans l’enseignement secondaire en Côte d’Ivoire. Ces établissements choisis peuvent être dans le public ou dans le privé. Dans le cas où le choix se porte sur un établissement privé, les parents de l’élèves se chargeront de solder uniquement l’inscription, la scolarité étant prise en charge par l’Etat, plus précisément le ministère de l’éducation nationale. Rappelons que les élèves non admis au Cepe ne peuvent en aucune manière solliciter une orientation en classe de 6eme. L’une des conditions requises, d’ailleurs la seule, c’est d’avoir été déclaré à l’examen de Cepe. Contrairement aux élèves en classe de troisièmes, les élèves en classe de sixième n’ont aucunement besoin d’avoir une moyenne d’orientation avant d’être affecté dans l’établissement de leur choix.

Concernant le processus d’affectation en classe de seconde, deux conditions doivent être nécessairement remplies par les élèves en classe de troisième qui composent pour le Bepc, à savoir le brevet d’études du premier cycle ivoirien. La première condition à remplir, c’est d’être avant tout admis à l’examen du Bepc qui a lieu tous les ans, à des dates bien déterminées à l’avance par le ministère de l’éducation nationale en Côte d’Ivoire. L’examen se déroule en trois phases. Nous avons d’abord les épreuves physiques et sportives. Après ces épreuves, les candidats au Bepc effectuent les épreuves orales en vue de leur admission en classe de seconde. Viennent ensuite les épreuves écrites du brevet d’études du premier cycle. Ces épreuves se déroulent sur trois à quatre jours. C’est seulement après ces trois épreuves que les résultats des examens sont proclamés. Et bien avant le déroulement de cet examen, les élèves concernés sont priés de choisir trois établissements à l’avance dans le cadre de leur orientation, une fois qu’ils seront admis à l’examen. A l’instar des élèves de la classe de CM2, ceux de la classe de troisième ont aussi la possibilité de choisir des établissements publics ou privés. Pour ceux qui iront au privé, seuls les frais d’inscription seront à leur charge, la scolarité étant prise en charge par le ministère de l’éducation nationale. Mais pour être orienté en classe de seconde, l’élève doit remplir deux conditions. La première consiste bien entendu à l’obtention du Bepc. Mais il ne suffit pas d’avoir le Bepc pour être orienté en classe de 2nde par l’Etat de Côte d’Ivoire. Outre le brevet d’études du premier cycle, l’élève doit également avoir la moyenne requise pour son orientation en classe supérieure, à savoir la classe de seconde. Si vous ne remplissez pas les deux conditions, alors vous ne serez pas orientés par l’Etat de Côte d’Ivoire en classe de 2nde, même si vous êtes déclarés admis au Bepc. La moyenne d’orientation est fixée tous les ans par le ministère de l’éducation nationale. Pour se donner toutes les chances d’être orienté par l’Etat, l’élève doit s’assurer, durant l’année scolaire, d’avoir de bonnes notes dans les matières de bases de l’examen, puisque ces matières serviront au calcul de la moyenne d’affectation. Pour les élèves qui ont du mal à calculer la moyenne d’affectation, le ministère de l’éducation nationale, à travers le comité national d’orientation, offre la possibilité aux élèves d’effectuer cette tâche en ligne. En se rendant à l’adresse web mise à leur disposition par le CNO, les élèves auront juste à renseigner leur note pour être situés sur leur moyenne d’orientation en seconde. Si la moyenne en question est égale ou supérieure à la norme fixée par le ministère de l’éducation nationale, alors il pourra sans problème être orienté dans l’établissement de son choix. Pour éviter des surprises désagréables, il est demandé aux élèves souhaitant être affectés, de choisir trois établissements. Dans l’éventualité où l’élève n’est pas orienté dans le premier établissement de son choix, il pourra être orienté dans le second ou troisième établissement primaire ou privé de son choix. Les résultats des orientations en classe de seconde sont consultables en ligne via l’adresse mendob-ci.org. Pour consulter les résultats, les élèves doivent juste renseigner leur numéro matricule. Et pour ceux qui auraient encore des problèmes, une fois les affectations en seconde effectuées, le comité national d’orientation offre la possibilité d’introduire des réclamations sur les résultats des affectations. Les réclamations portent sur des requêtes bien précises. Les résultats des réclamations sur les orientations se consultent également en ligne via l’adresse mise en place par le CNO, le comité national chargé de l’orientation des élèves de 6e et de seconde en Côte d’Ivoire.

Le processus d’orientation après le BAC en Côte d’Ivoire reste plus ou moins similaire au processus d’affectation en seconde. Mais à la différence des élèves en classe de 3e, les élèves en classe de terminale démarrent le processus d’affectation dans l’enseignement supérieur après les résultats du Baccalauréat. Donc seuls les nouveaux bacheliers peuvent prendre part au processus d’orientation dans l’enseignement supérieur. Une fois la proclamation des résultats du Bac effectuée, le sort des nouveaux bacheliers est directement confié au ministère de l’enseignement supérieur. Ledit ministère lance tous les ans les préinscriptions en ligne pour l’affectation des admis au Bac dans les grandes écoles privés ou universités de Côte d’Ivoire. Ce processus démarre par le paiement des frais de préinscription via les services Mobile money. Ensuite le nouveau bachelier se rend sur orientationsup.net pour la suite de la procédure. Une fois sur le site en question, il sera demandé au nouveau bachelier d’opérer des choix d’établissements. Le nouveau bachelier a la possibilité de choisir trois écoles d’enseignement supérieur. Trois choix sont à faire dans les grandes écoles privées ou dans les universités publiques ou privées du pays. Si aucune moyenne d’orientation n’est requise pour l’affectation du futur bachelier, il doit en revanche éviter des choix hasardeux pendant les choix. En fonction de la série de son baccalauréat, l’élève doit choisir la filière d’enseignement supérieur adaptée à son diplôme, pour éviter d’être dépaysés. Il serait par exemple incompréhensible pour un bachelier de série littéraire de demander une orientation dans une filière scientifique à l’université ou dans les grandes écoles.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mission News Theme by Compete Themes.