Press "Enter" to skip to content

Municipales en Côte d’Ivoire : Jean-Louis Moulot réagit à sa victoire

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La chambre administrative de la Cour Suprême a confirmé la victoire de Jean-Louis Moulot lors des élections municipales en Côte d’Ivoire. Après un premier scrutin le donnant le vainqueur en octobre, le nouveau maire de la commune de Grand-Bassam a vu sa victoire invalidée suite à un recours déposé par son adversaire, le maire sortant Ezaley Philippe. Les élections locales avaient donc été reprises dans cette commune sur demande de la Cour Suprême, mais la reprise du vote ne changera guère le premier verdict rendu par la CEI.

Jean-Louis Moulot pourra d’ici peu être installé dans son fauteuil de nouveau maire de la commune de Grand-Bassam. Déclaré vainqueur lors du scrutin du 13 octobre dernier, le candidat RHDP aux municipales 2018 dans la cité balnéaire n’a pu être installé dans son fauteuil suite à une plainte pour fraude déposée par son adversaire. La Cour Suprême qui avait été saisie de ce recours a demandé la reprise du scrutin dans la localité. Le maire sortant Ezaley Philippe et Jean-Louis Moulot, candidat RHDP, ont donc donné rendez-vous à leurs partisans mi-décembre dernier dans les urnes.

A l’issue de ce nouveau scrutin, la victoire de Jean-Louis Moulot sera de nouveau proclamée par la CEI, victoire qui sera une nouvelle fois contestée par le maire sortant devant la Cour Suprême. Les juges de la chambre administrative qui avaient été saisis pour cette requête ont rendu leur verdict le mercredi. Jean-Louis Moulot a été confirmé à son poste de maire et ne devrait pas tarder à prendre ses fonctions, après la suspension de la délégation spéciale mise en place par le ministre de l’intérieur.

Premiers mots du nouveau maire de Grand-Bassam

« Victoire ! Victoire ! Victoire ! Bassamois, Bassamoises !

C’est avec une grande joie que j’ai accueilli la décision de validation des résultats du second tour des élections municipales de Grand-Bassam qui désignaient la liste « Union et Rassemblement pour le Développement de Grand-Bassam » vainqueur au soir du 17 décembre 2018.

Ce faisant, la Chambre administrative de la Cour Suprême légitime notre victoire et met ainsi fin aux processus de renouvellement du Conseil Municipal de Grand-Bassam.

A ce stade, je voudrais exprimer toute ma reconnaissance à Dieu Tout Puissant pour cette énième grâce qu’il nous accorde en ce début d’année.

Puis à l’ensemble des populations de Grand-Bassam qui ont par deux fois décidé que c’est le moment de la modernisation et du développement durable de leur ville.

Je voudrais encore une fois saluer leur grand sens du devoir civique et leur constance à toute épreuve qui a permis de réaliser une victoire sans appel.

A la liste perdante, je voudrais réitérer mon appel à travailler main dans la main et sans relâche pour maintenir la réputation symbolique de notre ville historique.

Je ne saurais ignorer l’implication des autorités traditionnelles, coutumières et religieuses ainsi que celle des illustres fils et filles de Grand-Bassam, que je remercie du fond du cœur, qui nous ont permis de rallier l’ensemble des communautés à notre cause.

Dès ce jour je me mets au service de mes frères et sœurs bassamois et prends l’engagement d’honorer mes engagements au cours des 5 prochaines années. ».

Rappelons également que les juges de la chambre administrative de la Cour Surprême ont confirmé la victoire d’Emmou Silvestre, le candidat PDCI dont la victoire avait été contestée par le ministre Siandou Fofana représentant le RHDP.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mission News Theme by Compete Themes.