Elections municipales 2018 en Côte d’Ivoire : Bédié dit oui au RHDP

Le PDCI et le RDR iront-ils en rangs dispersés aux élections municipales de 2018 en Côte d’Ivoire ? Le président du vieux parti politique ivoirien est lui en tout cas favorable à des candidatures RHDP pour le scrutin municipal, régional et même sénatorial prévu pour cette année.

Les tractations pour les élections municipales 2018 en Côte d’Ivoire ont déjà démarré, même si aucun chronogramme officiel n’est encore défini. La commission électorale indépendante a déjà suggéré la date du 21 avril prochain au gouvernement, mais les discussions sont encore en cours pour la mise en place du chronogramme de ces élections : « La CEI a engagé avec le gouvernement, depuis plusieurs semaines, des pourparlers pour arrêter le chronogramme officiel de ces différentes opérations électorales y compris la révision et mise à jour de la liste électorale et les budgets correspondants », a expliqué Youssouf Bakayoko, le président de la CEI. Avant la tenue de ces scrutins en Côte d’Ivoire, les débats autour des alliances politiques refont surface. Le RHDP, l’actuelle coalition au pouvoir ne s’est pas encore prononcée sur la ligne à suivre pour les élections à venir. Les deux principaux partis de l’alliance, à savoir le RDR et le PDCI devront rendre dans les semaines à venir des décisions concernant leur modalité de participation aux municipales, régionales et sénatoriales 2018.

Bédié prend les devants et annonce le RHDP

Avant l’annonce d’une réponse officielle des deux partis membres, le président Bédié du PDCI semble avoir déjà tranché la question au niveau de son parti. L’ancien chef d’Etat ivoirien s’est montré plutôt favorable à une participation en RHDP aux élections de 2018 en Côte d’Ivoire : « Pour les élections municipales, régionales et sénatoriales qui auront lieu cette année, j’instruis le Secrétaire Exécutif du Parti, à l’effet de nous proposer dans les meilleurs délais les modalités de notre meilleure participation à ces élections en RHDP », a déclaré jeudi le président du PDCI RDA. Pour l’instant, aucune réaction du RDR suite à cette volonté d’aller à ces premières élections en RHDP comme le souhaite Henri Konan Bédié. Le Rassemblement Des Républicains se montre également favorable à la création du parti unifié tout comme l’ancien président ivoirien, mais cette fusion que la coalition espère pour 2020 risque de tomber à l’eau.

La jeunesse PDCI opposée à la fusion

Si Bédié est favorable à cette fusion, la jeunesse PDCI est pour sa part opposée à l’idée de création du parti unifié. Pour marquer sa ferme opposition à ce processus déjà en cours, des dizaines de jeunes issus du Pdci ont manifesté jeudi devant le siège de leur parti à Cocody. La gendarmerie a été contrainte à l’usage de la force pour disperser les militants anti-RHDP. En raison des manifestations qui se sont tenues jeudi devant le siège du PDCI, la réunion du Haut Comité qui devait avoir lieu le 12 janvier a été annulée. Ce bras de fer entre Bédié et la jeunesse PDCI pourrait être la cause de l’échec de cette fusion entre les deux partis politiques, si la jeunesse Pdci persiste toujours dans sa logique de barrer la route à la naissance du RHDP.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *