Press "Enter" to skip to content

Le PIB de la Côte d’Ivoire en 2019

Le PIB de la Côte d’Ivoire est marqué par une forte hausse en 2019. Selon les informations fournies par la Banque Mondiale, le produit intérieur brut ivoirien est estimé cette année autour des 50 milliards de dollars. Cependant, l’économie ivoirienne n’intègre pas pour autant le top 10 des puissances économiques africaines.

Le PIB de la Côte d’Ivoire en 2019 positionne l’économie ivoirienne parmi les 20 premières puissances économiques d’Afrique. Selon les informations fournies par la Banque mondiale, le produit intérieur brut ivoirien s’établit cette année autour de 49,40 milliards de dollars. Et si la production de richesse du pays avoisine les 50 milliards de dollars, selon les estimations de la Banque mondiale, l’économie ivoirienne ne fait que consolider sa troisième place au classement des 10 pays les plus riches en Afrique de l’ouest.

Sans surprise, le classement PIB dans la sous-région ouest africaine reste de loin dominé par la République Fédérale du Nigéria. Le Ghana se positionne toujours comme la deuxième meilleure économie en Afrique de l’ouest en termes de produit intérieur brut. Le PIB de la Côte d’Ivoire en 2019 permet toutefois au pays de conserver sa première place au classement des puissances économiques de l’Afrique francophone, devant la RDC et le Cameroun.

Et au niveau de la zone Uemoa, le PIB de la Côte d’Ivoire en 2019 reste de loin le plus élevé, raison pour laquelle le pays est considéré comme le moteur de l’espace monétaire ouest africain. Selon les estimations de la Banque mondiale, le revenu par Habitant en Côte d’Ivoire connaît aussi une hausse en 2019. D’après l’institution monétaire, le PIB par habitant passe de 1791 dollars à 1880 dollars par an pour l’année en cours.

Malgré une hausse du secteur des services ces dernières années, l’agrculture reste le secteur qui emploie le plus selon les chiffres de la Banque Mondiale. L’institution annonce que l’agriculture couvre 47,4% des emplois générés en Côte d’Ivoire, tandis que les services couvrent un peu plus de 45% des emplois générés dans ce pays.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mission News Theme by Compete Themes.