Press "Enter" to skip to content

Alassane Ouattara 3e mandat : un religieux fait des révélations

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Alors que le président Ouattara tend allègrement vers la fin de son second mandat, des voix s’élèvent pour exiger une 3e candidature de l’actuel chef d’Etat en Côte d’Ivoire. Un responsable de l’église christianisme céleste s’est prononcé sur ce troisième quinquennat qui fait l’objet de nombreuses spéculations en Côte d’Ivoire.

Le 3e mandat d’Alassane Ouattara s’invite de plus en plus au cœur de l’actualité politique en Côte d’Ivoire. Elu en 2010, le président ivoirien a bénéficié d’un nouveau quinquennat en octobre 2015, soutenu par lePDCI, son allié du RHDP qui à l’époque s’était refusé de présenter un candidat à la présidentielle. Alors que l’actuel chef d’état ivoirien tend allègrement vers la fin de ce second mandat, des voix s’élèvent de plus en plus pour lui demander de briguer un troisième mandat. Si certains partisans du RDR sont déjà favorables à une 3e candidature du président Ouattara, cette fois c’est un homme religieux qui demande au chef de l’Etat de prétendre à un nouveau quinquennat à la tête du pays : « Ouattara doit rester pour la paix. Je suis pour un 3e mandat… S’il doit faire un mandat pour que nous essayions de faire la réconciliation totale, où est le problème? Si Ouattara se retire maintenant, ce n’est pas bon. Je suis contre le fait qui se retire maintenant. Je dis cela parce que je le sens. Je le dis spirituellement pour la Côte d’Ivoire. », a révélé Ediémou Blin Jacob, le responsable de l’église christianisme céleste de Côte d’Ivoire.

3e mandat, aucune réponse concrète du président Ouattara

Interrogé au mois de novembre sur sa volonté de briguer un troisième mandat en Côte d’Ivoire, le président ivoirien garde manifestement le mystère sur ses ambitions politiques pour 2020. Lors du congrès du Rassemblement Des Républicains qui s’est tenu en septembre dernier, le président ivoirien avait refusé la présidence du RDR, son bord politique, confiant cette lourde responsabilité à Henriette Dagri Diabaté. Doit-on pour autant conclure que le chef d’Etat envisage-t-il de s’écarter de la vie politique après son deuxième mandat ? Alassane Ouattara réserve sa réponse pour 2020, relançant ainsi les débats autour de sa candidature à la prochaine présidentielle. Si les spéculations vont bon train concernant le troisième mandat du président ivoirien, le PDCI RDA n’a pas attendu 2020 pour déclarer ses ambitions politiques, à savoir la conquête du pouvoir d’Etat.

Possible affrontement au RHDP

Si Alassane Ouattara décide de briguer un 3e mandat comme le souhaite le responsable religieux de l’église christianisme céleste de Côte d’Ivoire, l’issue de la prochaine présidentielle reste encore incertaine, contrairement à celle de 2015. Après avoir soutenu un second mandat d’Alassane Ouattara au risque de certaines dissensions, le PDCI RDA envisage désormais d’aller à la conquête du pouvoir en 2020, avec ou sans le soutien de son allié du RHDP. Dans l’hypothèse d’une candidature du président Ouattara en 2020, l’on devrait donc assister à une bataille sans précédents entre les deux alliés au pouvoir.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mission News Theme by Compete Themes.