Press "Enter" to skip to content

Lida Kouassi annonce la mort politique d’Affi N’Guessan

L’avenir politique de Pascal Affi N’Guessan, président du Front Populaire ivoirien fait la une de certains journaux ivoiriens ce mardi. Après sa rencontre avortée avec Laurent Gbagbo, ancien président ivoirien, l’ancien premier ministre a donné une conférence de presse samedi dernier. En réaction à cette sortie du président du FPI, Lida Kouassi Moïse, l’un des fidèles compagnons de Laurent Gbagbo, annoncé la mort du président du front populaire, politiquement bien entendu.

Affi N’Guessan a-t-il encore des cartes à faire jouer au FPI ? L’acquittement de Laurent Gbagbo a relancé les débats autour de la présidence du front populaire ivoirien. Si l’instance est gérée depuis des années par Affi N’Guessan Michel, plusieurs pontes de l’ancien régime restées fidèles à Laurent Gbagbo, ont longtemps remis en cause la légitimité de l’ancien premier ministre à la tête du parti.

Selon Lida Kouassi Moise, Affi N’Guessan serait à l’origine des divisions qui minent le FPI depuis l’arrestation de Laurent Gbagbo en avril 2011. L’ancien ministre Pro-Gbagbo va jusqu’à affirmer que le président du front populaire ivoirien serait même à l’origine de l’arrestation de plusieurs compagnons de lutte du parti :

«C’est lui qui a emmené ses camarades en prison et il s’en est venté. Il a dit moi j’ai le gourdain de la justice de Ouattara avec moi. ».

La rencontre entre Affi et Gbagbo n’a pas eu lieu semaine dernière comme convenu. La raison, Affi N’Guessan a confié qu’il lui avait été demandé au préalable de renoncer à la présidence du FPI avant de rencontrer l’ancien dirigeant en Belgique. Le président du FPI a donc décliné cette proposition qui selon lui, signait par la même occasion sa mort politique.
Pour Lida Kouassi Moïse, Affi N’Guessan serait l’unique responsable de la situation actuelle dans laquelle il se trouve actuellement :

«Ce monsieur dit aujourd’hui que Laurent Gbagbo veut sa mort politique. Ce n’est pas lui qui a déclaré que Laurent Gbagbo est comme un cercueil qu’on conduit au cimetière ? Et que nous autres nous nous accrochons comme des orphelins au cercueil ? De qui se moque-t-il ? On ne s’attaque pas à Laurent Gbagbo de cette façon. Pascal Affi N’Guessan oublie qu’il n’était pas le seul premier ministrable au FPI, y compris chez lui à Bongouanou».

Lida Kouassi Moïse dresse d’ailleurs un bilan des plus négatifs de la gestion d’Affi N’Guessan à la présidence du Front populaire ivoirien :

«En vérité Affi N’Guessan s’est montré plus nocif et plus nuisible au FPI que le pouvoir Ouattara. Non seulement, il a fait emprisonner ses camarades de lutte et il s’en est vanté et il s’est accaparé le patrimoine».

Après l’échec de la rencontre entre Affi et Laurent Gbagbo, la secrétaire générale du FPI, Agnès Monnet, a rendu sa démission. Selon le ministre Lida Kouassi, les jours du président du front populaire à la tête du parti sont comptés :

«Camarades, laissons le sieur Affi N’Guessan mourir comme Mangosuthu Buthelezi de sa propre mort politique. Ne l’écoutons pas». Déjà affaibli par l’aile radicale du front populaire ivoirien, le président du FPI fait face à l’une des plus grandes crises depuis son accession à la tête du parti à l’issue de la crise post-électorale ivoirienne.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mission News Theme by Compete Themes.