Press "Enter" to skip to content

Simone Gbagbo à Séguéla: raccompagner Fofana Youssoufou ou défier Hamed Bakayoko?

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Officiellement, Simone Gbagbo annonce qu’elle se rend à Séguéla pour raccompagner Fofana Youssoufou, secrétaire national du front populaire ivoirien (dissidence). Mais cette visite cache en réalité de nombreux enjeux à l’approche de la prochaine présidentielle en Côte d’Ivoire.

Après une vaste offensive politique dans le grand ouest, Simone Gbagbo sillonnera le centre du pays pour quatre jours. Plus exactement, l’ancienne première dame ivoirienne sera dans la ville de Séguéla, fief d’Hamed Bakayoko, actuel ministre de la défense. Officiellement, cette visite est présentée sous un angle moins politique par l’ancienne première dame. Simone Gbagbo explique qu’elle se rend à Séguéla pour raccompagner Fofana Youssoufou, secrétaire national du FPI tendance Laurent Gbagbo, qui rentre d’exil.

Mais on peut d’ores et déjà supposé que le volet politique s’invitera au cœur de cette visite de l’ancienne première dame dans la ville de Séguéla, bastion d’Hamed Bakayoko. Simone Ehivet sera dans cette ville du centre du dimanche 25 au mercredi 28 août prochain. Après avoir prôner la réconciliation aux premières heures de sa libération suite à une décision d’amnistie, l’ancienne première dame s’est avec le temps, invitée sur le terrain politique.

Aujourd’hui, elle se présente comme l’un des maillons fort du FPI tendance Laurent Gbagbo sur le terrain. Au cours d’une récente tournée de mobilisation des partisans, Simone Gbagbo révélait que le FPI serait candidat à la présidentielle de 2020. Si elle continue de mobiliser les partisans sur le retour de Laurent Gbagbo, l’ancienne première dame de Côte d’Ivoire évite pour l’instant de s’attaquer directement au bilan du pouvoir en place, contrairement à Assoa Adou, le secrétaire général du FPI tendance Gbagbo.

L’ex-première dame n’ira pas à Séguéla dans l’unique but de raccompagner Fofana Youssoufou qui rentre d’exil. En amont de cette visite de soutien au secrétaire national du FPI, l’ex-première dame jouera sans doute les baromètres pour le compte de son parti, dans une localité acquise à la majorité au pouvoir en place.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mission News Theme by Compete Themes.