Press "Enter" to skip to content

Doumbia Major veut une pension de retraite pour les paysans ivoiriens

Le cacao a lui tout seul couvre un tiers du produit intérieur brut de la Côte d’Ivoire, signe de l’importance du rôle joué par les paysans ivoiriens dans le développement économique du pays. Pourtant, ces derniers n’ont hélas pas droit à une pension de retraite, une situation que souhaite voir changer Doumbia Major.

Doter les paysans ivoiriens d’un système de pension et de retraite, c’est le vœu émis ce jeudi par Doumbia Major, le président du congrès panafricain pour le renouveau : «Je reste convaincu qu’avec un peu de volonté, on peut mettre en place une allocation retraite pour les paysans de Côte d’Ivoire.». Le président du CPR plaide aussi pour la mise en place d’un système de rémunération mensuelle.

Ainsi, les producteurs n’auront plus à attendre la vente annuelle pour être rémunéré : «Je reste convaincu qu’ on peut mettre en place un système qui permette la mise en place d’un salaire mensuel en lieu et place d’une rémunération annuelle, pour les paysans de notre pays qui le souhaitent. Quand on connaît les prévisions de vente pour la plantation d’un paysan dont la valeur est connues sur la base d’expertises agricoles indépendantes, le document qui fixe la valeur d’une plantation devrait permettre aux banques de faire des prêts à la consommation aux paysans sur toute l’année, afin qu’ils ne soie t pas obligés d’attendre la cueillette et la vente de leurs produits agricoles pour scolariser leurs enfants ou faire des achats de biens de consommation.», rapporte l’opposant ivoirien.

Pour Doumbia Major, le gouvernement peut faire mieux pour les paysans, notamment en facilitant l’accès aux prêts bancaires, ou en instaurant un système de rémunération mensuelle : «Posséder une plantation est une richesse qui devrait ouvrir le droit aux prêts bancaires pour les paysans, et je pense que l’état peut aller plus loin, en mettant en place un système qui permettent la mise en place d’un salaire mensuel pour les paysans qui le souhaitent».

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *