Press "Enter" to skip to content

Rencontre Gbagbo Affi : un plan secret pour écarter Simone du FPI?

La rencontre entre Laurent Gbagbo et Pascal Affi N’Guessan s’est tenu dans la plus grande discrétion à Bruxelles il y’a quelques jours. Si rien n’a filtré de leurs échanges, l’avenir du FPI a été largement passé en revue lors de cet entretien entre les deux figures du front populaire ivoirien. A en croire certaines indiscrétions, l’ex-président et le président du front populaire ivoirien projetteraient d’écarter Simone de la gestion du parti.

La rencontre Gbagbo Affi a surpris plus d’un partisan du front populaire ivoirien. La raison, cet entretien a été planifié dans la plus grande discrétion à Bruxelles. Selon les informations qui circulent, Assoa Adou, le secrétaire général de l’aile dissidente du FPI, n’été informé de cette rencontre qu’à la dernière minute. A l’issue de cette entrevue entre les deux figures du front populaire ivoirien, le camp Affi a produit un communiqué relatif à la visite du président du parti à Bruxelles.

En revanche, aucune information dans le communiqué concernant les points abordés à Bruxelles entre Laurent Gbagbo et Pascal Affi N’Guessan. Depuis l’exil, la productrice ivoirienne Hanny Tchelley, a salué cette rencontre entre les deux leaders du parti : «Ce matin j’aimerais dire que je suis particulièrement contente de la rencontre qui a eu lieu entre le Président Gbagbo et le PM Affi N’guessan», a rapporté la productrice ivoirienne.

Poursuivant, Hanny Tchelley évoque de supposées rumeurs sur un projet de mise à l’écart de Simone Gbagbo du FPI, projet qui aurait été discuté entre Affi et l’ancien président en Belgique : «En effet, pendant longtemps certains ont dit de façon péremptoire : ‘‘Gbagbo ne va jamais recevoir Affi’’. C’est chose faite, mais d’autres nous servent encore une « raison » à cette rencontre : ‘‘C’est pour écarter Simone du Fpi’’», a lancé l’ancienne animatrice ivoirienne.

Pour la productrice ivoirienne, l’ancien président n’aurait aucune intention d’écarter son épouse de la gestion des affaires du parti : «il n’en a pas l’intention, ce n’est pas à l’ordre du jour. D’ailleurs comment pourrait-il « écarter » son épouse et cofondatrice du Fpi au risque de détruire leur « bébé » commun, alors que nous sommes dans une année électorale et que les autres se préparent, lui un si grand esprit qui connaît la force de ma Star, sa moitié? Pourquoi ne pas juste nous taire et observer les professionnels de la politique faire ce qu’ils savent faire ?», a poursuivi Hanny Tchelley.

A l’instar du PDCI, le FPI a annoncé sa participation effective à la présidentielle d’octobre 2020. Si plusieurs scénarios sont envisageables au sein du front populaire ivoirien, une candidature de l’ancien président ivoirien à cette élection reste hypothétique.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *