Press "Enter" to skip to content

Meurtre d’un gendarme Yopougon lavage: les gares anarchiques démantelées

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le meurtre d’un gendarme dans la commune de Yopougon a suscité un véritable sentiment d’indignation en Côte d’Ivoire. Alors qu’il tentait de faire régner l’ordre entre deux groupes de syndicats qui se bagarraient, le maréchal de logis Tiékou Koua Anderson a été lâchement abattu par de jeunes syndicalistes du milieu des transports en commun. Une enquête a été ouverte pour retrouver les auteurs de ce crime odieux. Pour sa part, le maire de la commune a promis le démantèlement de toutes les gares anarchiques de véhicules de transports en commun.

Le meurtre à Yopougon du Mdl Tiékou Koua Anderson, en service à Abengourou, s’invite toujours à la une de l’actualité. Alors qu’il tentait de s’interposer dans une bagarre entre des groupes de syndicats, le gendarme a été tué par un groupuscule de syndicalistes mécontents de son ingérence dans leur conflit. Le maréchal de logis a d’abord reçu plusieurs coups de couteaux avant d’être mortelle touché par une balle tirée depuis son arme que l’un des agresseurs a réussi à saisir dans la foulée.

Selon le préfet d’Abidjan, des arrestations ont déjà eu lieu dans le cadre de l’enquête ouverte. Mais les autorités n’entendent pas se limiter à une simple enquête pour débusquer les auteurs. Le maire de la de Yopougon a annoncé le démantèlement des gares anarchiques installées dans sa commune par des syndicalistes appelés gnambros :

«Crime crapuleux dans le domaine du transport à la Gare Lavage. Une réunion d’urgence a eu lieu ce matin à la Mairie Selmer entre d’une part le maire de la commune et le Préfet d’Abidjan et d’autre part, les responsables du monde des transports de la commune de Yopougon. Le maire Gilbert Koné KAFANA, a tenu à rappeler que ce crime crapuleux ” ne restera pas impuni”.

Et des mesures sévères seront prises incessamment contre les gares anarchiques. Le maire et le Préfet ont appelé les transporteurs à collaborer avec les autorités policières et le conseil municipal afin de mettre de l’ordre dans le monde du transport, d’extirper de leur rang les ‘gnambros” et autres voyous qui sèment la violence dans les gares routières», apprend-on auprès de la mairie de la commune de Yopougon.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mission News Theme by Compete Themes.