Press "Enter" to skip to content

Gendarme tué à Yopougon: Hamed Bakayoko dénonce un crime odieux

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La gendarmerie nationale de Côte d’Ivoire est de nouveau en deuil. Le maréchal des Logis Tiékou Koua Anderson a été tué dans l’après-midi du dimanche dans la commune de Yopougon, pendant qu’il tentait de s’interposer dans une bagarre entre deux groupes de syndicats. Le gendarme ivoirien est décédé suite aux nombreuses blessures infligées par les coups de couteaux reçus pendant son intervention.

Le gendarme tué à Yopougon par des ‘‘gnambros’’ était le MLD Tiékou Koua Anderson, en service à l’Etat-major d’Abengourou. Alors qu’il tentait de s’interposer dans une bagarre rangée entre deux groupes de syndicats de transporteurs dans le quartier «lavage» de Yopougon, le maréchal des Logis a été injustement poignardé par les ‘‘gnambros’’, à savoir des groupuscules d’individus chargés de récolter une certaine somme d’argent auprès des chauffeurs après le chargement de chaque véhicule.

gendarme tué par des gnambros yopougon

Ces gnambros étaient à l’origine d’un grande bagarre à Koumassi il y’a plus d’un mois. Saisi par l’affaire, le maire de la commune, l’ancien ministre Ibrahim Cissé Bacongo, a directement pris un arrêté pour mettre fin à leurs activités dans sa commune. Avec ce gendarme tué à Yopougon par des gnambros, il est clair que des mesures seront prises par le premier magistrat de ladite commune pour assainir le milieu du transport. Dans un communiqué rendu ce lundi, Hamed Bakayoko, ministre de la défense, a regretté la mort du maréchal des Logis Tiékou Koua Anderson :

«le ministre de la défense condamne fermement ce crime odieux. Il exprime sa compassion et présente ses condoléances à la famille biologique du Gendarme et l’ensemble de la gendarmerie de Côte d’Ivoire». Hamed Bakayoko annonce également dans son communiqué que des recherches sont actuellement en cours en vue de retrouver les auteurs de ce crime pour les traduire en justice. Pour rappel, le gendarme tué à Yopougon au «lavage» par les gnambros n’était pas en service à Abidjan, mai en service à Abengourou.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mission News Theme by Compete Themes.