Press "Enter" to skip to content

Mali : 24 morts dans l’explosion d’une mine

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les autorités maliennes viennent de revoir à la hausse le bilan de l’explosion d’une mine après le passage d’un camion. Le nouveau bilan fait état de 24 morts ‘‘dont quatre bébés avec leurs mères’’ dans cette tragédie survenue en début de journée à Boni, une ville située dans le centre-est du Mali.

Au Mali, 24 personnes ont été tuées dans la matinée de ce jeudi dans l’explosion d’une mine à quelques kilomètres de Boni, ville située dans le centre-est du pays. Un premier bilan annoncé par les autorités maliennes avait fait état de 13 morts dans cette tragédie survenue après le passage d’un car de transport sur une mine. Parmi les 24 personnes tuées dans la matinée de ce jeudi, il y’aurait ‘‘quatre bébés et leurs mères’’, a indiqué à l’AFP un des parents des victimes du drame. Cette nouvelle attaque meurtrière au Mali n’a pas encore été revendiquée mais les premiers soupçons se tournent déjà vers les terroristes : ‘‘Ce sont les terroristes qui utilisent ces mines pour semer la terreur’’, a confié une source sécuritaire malienne à l’Afp.

L’identité des victimes reste pour l’heure inconnues mais certaines sources révèlent qu’il y’aurait des ressortissants maliens et aussi burkinabés parmi les 24 personnes mortes ce jeudi après le passage de leur véhicule sur une mine dans le centre-est du Mali. Selon un témoin, le car de transport venait sur le territoire malien en provenance du Burkina voisin qui comptait 7 passagers à bord du véhicule.

Les explosions à la mine sont récurrentes au Mali depuis que le pays a été frappé par une invasion sans précédent des terroristes en avril 2012. Au mois de novembre dernier, une mine avait également explosé dans une localité du nord-est du pays au passage d’un bus de transport. Selon le bilan officiel établi par les autorités, 6 civils avaient été tuées dans cette explosion dans la localité d’Ansongo. Comme pour l’explosion de ce jeudi 25 janvier, celle de novembre 2017 n’avait pas été revendiquée par les terroristes qui sévissent principalement dans le nord du Mali. L’insécurité au Mali demeure une réalité en dépit des efforts déployés par la communauté internationale pour aider les autorités maliennes à lutter contre le terrorisme. La pacification du territoire malien pourrait devenir une réalité dans les mois à venir avec le déploiement effectif de la force du G5 au Sahel.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mission News Theme by Compete Themes.