Press "Enter" to skip to content

Ramadan 2018 en Côte d’Ivoire : top départ le mercredi 16 mai

Le ramadan 2018 en Côte d’Ivoire démarre officiellement le mercredi 16 mai, date marquant le premier jour du nouveau mois lunaire du calendrier musulman. Durant un mois, les musulmans ivoiriens devront donc s’abstenir de manger et boire de l’aube jusqu’au coucher soleil. L’annonce a été faite dans la soirée par le COSIM.

Le ramadan 2018 en Côte d’Ivoire commence à partir du mercredi 16 mai. C’est ce qu’a annoncé le COSIM, le conseil supérieur des Imams en début de soirée ce mardi. Inscrit parmi les 5 piliers de la religion musulmane, le jeun du mois de Ramadan est une période d’abstinence pour les musulmans du monde entier. Pendant 30 jours ou 29 jours dans certains cas, les croyants musulmans devront s’abstenir de manger et de boire de l’aube jusqu’au coucher du soleil. Si le Ramadan 2018 en Côte d’Ivoire démarre le mercredi 16 mai, dans certains pays l’observation du jeun musulman commence le jeudi. C’est le cas en France comme l’annoncé ce mardi l’imam Boussenna de la mosquée des trois ponts de Roubaix : « Le mois de ramadan débute le jeudi 17 mai 2018 (après demain). Confirmation de l’ensemble des fédérations musulmanes et notamment du CFCM. Je vous souhaite un excellent mois, empli de fraternité et de spiritualité. Profitez de vos familles et de chaque instant. Ce sont des moments précieux. Les prières de tarawih débuteront donc demain soir (mercredi soir). Je présiderai les prières à la mosquée Arrahma (3 ponts) de Roubaix inchaAllah. ». En Belgique également, l’observation du Jeun de ramadan commence le jeudi 17 mai.

Hausse des prix pendant le ramadan

Le ramadan 2018 en Côte d’Ivoire comme ailleurs, est en plus d’être un mois d’abstinence pour la nourriture et la boisson (de l’aube jusqu’au coucher du soleil), est un mois de générosité et de partage pour les musulman. Le ramadan en Côte d’Ivoire rime aussi souvent hausse de certaines denrées de première nécessité, à savoir le sucre, le lait ou encore l’huile. A l’approche de ce mois plein de pénitence, certains commerçants véreux n’hésitent pas à gonfler le prix de leurs marchandises, manifestement dans le but d’augmenter leur chiffre d’affaires. Le ministère du commerce est donc attendu sur les mesures qui seront prises pour une maîtrise des coûts de ces denrées.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mission News Theme by Compete Themes.