Press "Enter" to skip to content

Franc Cfa : Mamadou Koulibaly souhaite un débat avec les défenseurs de la monnaie

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La récente sortie médiatique du président Ouattara Alassane sur le Franc Cfa a fait réagir l’un des plus brillants économistes ivoiriens, le professeur Mamadou Koulibaly. Longtemps opposé à l’idée d’un maintien de la Côte d’Ivoire dans la zone monétaire, l’économiste ivoirien met au défi les défenseurs de la devise africaine dans un franc débat.

«Organisez le débat sur le franc Cfa et invitez-moi. Peu importe le format. A l’Université avec les chercheurs de haut niveau, locaux ou internationaux. Ailleurs, en ville avec les commerçants, transporteurs, industriels, banquiers, syndicats ou autres.Si vous êtes demandeur, faites. Je suis disponible.», laissait entendre le professeur Mamadou Koulibaly. Même s’il ne l’a pas directement mentionné, l’ancien cadre du FPI souhaite un franc débat avec Ouattara Alassane, l’un des fervents défenseurs de la monnaie africaine.

L’ancien cadre du front populaire ivoirien fait partie des farouches opposants à la monnaie africaine conçue en France depuis sa date de création qui remonte à 1945. Sa sortie est consécutive à la position défendue par le président Ouattara la semaine dernière en France lorsqu’il a été interrogé sur la monnaie africaine : «Je voulais vous dire une chose, le FCFA est une monnaie solide gérée par la BCEAO et uniquement par les Africains. C’est une monnaie qui est en circulation non seulement dans les 8 Etats membres de l’UEMOA mais dans toute l’Afrique de l’Ouest y compris la Mauritanie, le Ghana, le Nigeria, la Sierra Leone, le Liberia, la Gambie… qui sont des Etats non membres de l’UEMOA. Dans tous ces pays, les populations acceptent et utilisent le franc CFA. Si cette monnaie était autant décriée pourquoi voulez-vous que des pays qui ne sont pas membres du franc CFA que populations iraient chercher des francs CFA ?».

Rappelons que l’idée de création d’une monnaie commune à la zone CEDEAO était évoquée à l’occasion du 52e sommet de la communauté économique ouest africaine. Selon le chronogramme qui avait été initialement annoncé, la mise en circulation de la monnaie de la Cedeao était prévue pour 2020. Mais à moins de dix mois de la date annoncée, les lignes n’ont toujours pas bougé, comme si le projet de doter la CEDEAO d’une monnaie commune avait été jeté aux oubliettes par les dirigeants.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mission News Theme by Compete Themes.