Press "Enter" to skip to content

Adama Bictogo : «le président du sénat doit être du RHDP»

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

A l’instar du chef du parlement ivoirien, le président du sénat en Côte d’Ivoire pourrait lui aussi être visé par une procédure de destitution, si l’on se fie aux récentes déclarations d’Adama Bictogo, figure de proue de l’actuel régime. Au cours d’un déplacement dans le bafing, le cadre RHDP a insisté sur le fait que la présidence l’institution devrait être assumée par une personnalité membre du parti unifié.

Après Guillaume Soro, Adama Bictogo s’attaque désormais à Ahoussou Jeannot, le président du sénat en Côte d’Ivoire. Elu à la tête de l’institution sous la bannière du PDCI RDA, l’ancien premier ministre ne serait pas à l’abri d’une procédure de destitution.

«Il y’a quatre mois nous avons parlé de clarification et il y’a eu clarification. Mais il y en a encore qui continue de louvoyer. Je les attends dire, je suis fidèle à gauche et loyal à droite. La politique se nourrit de courage et d’autres valeurs. On ne peut être PDCI la nuit et RHDP le jour.», a confié Adama Bictogo, le président du comité d’organisation du parti unifié.

Sans le nommer, l’homme d’affaires ivoirien fait référence à Ahoussou Jeannot qui refusait de choisir entre Bédié et Ouattara Alassane : «Je suis fidèle au président Henri Konan Bédié… Je suis loyal à notre nation, je suis loyal au président Alassane Ouattara, je suis loyal au gouvernement».

Cette posture de l’ancien premier ministre interprétée comme un double jeu, à l’heure de la clarification des positions sur l’échiquier politique ivoirien, ne durera pas longtemps selon l’ancien ministre Adama Bictogo : «Allez-y leur dire que notre patience a atteint ses limites».

L’homme d’affaires ivoirien incite donc le président du Sénat en Côte d’Ivoire à clarifier sa position dans cette guerre de débauchage de cadres à laquelle l’on assiste depuis quelques temps : «Nous remercions le président de la république Alassane OUATTARA qui a choisi de faire en sorte que nous soyons tous ensemble, mais nos populations pour qui nous nous sommes engagés n’acceptent plus la ruse de certains. Notre patience a atteint ses limites».

Adama Bictogo n’exclue pas une procédure de destitution d’Ahoussou Jeannot de la présidence du sénat, dans l’éventualité où celui-ci déciderait de toujours clamer son soutien à Henri Konan Bédié et au PDCI RDA :

«Nous disons ici depuis le BAFING que conformément aux règlements du Sénat, que le président de cette institution doit refléter la majorité politique. Le Président du Sénat doit être RHDP et c’est tout».

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mission News Theme by Compete Themes.