Press "Enter" to skip to content

Ecole de police: le sergent-chef qui sodomisait les élèves policiers déféré à la MAMA

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le scandale d’homosexualité à l’école de police nationale en Côte d’Ivoire a suscité une vague d’indignation. Un sergent-chef, abusant de son statut, obligeait certains élèves policiers à pratiquer la sodomie pendant leur formation. Dénoncé par un élève, il sera pris en flagrant délit de sodomisation au sein de l’établissement. Selon une information dévoilée ce vendredi par le Tribunal Militaire d’Abidjan, l’officier en question a été déféré à la Maison d’arrêt militaire d’Abidjan, en attendant son jugement.

L’image de l’école de police en Côte d’Ivoire a été récemment souillée par un scandale d’homosexualité. Un sergent-chef prenait un malin plaisir à pratiquer la sodomie avec certains élèves policiers qu’il tenait en respect en raison de son statut au sein de l’école. L’affaire a suscité une vague d’indignation chez les ivoiriens, puisqu’elle a terni l’image de l’école de police, mais aussi porté atteinte à l’honneur de certains policiers sortis après leur formation.

Le sergent-chef qui sodomisait les élèves policiers a été finalement mis aux arrêts après avoir été dénoncé par une de ses victimes. Interpellé en flagrant délit d’homosexualité, il a été mis à la disposition du Parquet militaire en vue de son jugement. En attendant que le commissaire du gouvernement statue sur son cas, le sergent-chef qui prenait un malin plaisir à sodomiser les élèves policiers a été déféré à la MAMA, la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan, comme nous l’indique le Tribunal Militaire ce jour sur sa page :

«Relation homosexuelle.
Un acte qui n’honore pas l’Ecole Nationale de Police d’Abidjan.
Ces faits d’une gravité extrême ont été renvoyés devant le parquet militaire d’Abidjan le mercredi 14 août dernier.

Le Sergent-chef de police B.A.Y en service à l’école de police s’adonnait plutôt à des actes peu catholiques avec les pensionnaires de cette institution au lieu de leur inculquer la déontologie du métier d’agent de police. En effet cet agent, avec l’influence qu’il avait dans la cuisine, son lieu de travail faisait du chantage ou proposait des mets assez fumants pour avoir des “clients” et assouvir ces sales désirs.

Sur dénonciation d’un élève sous-officier,victime, cet indélicat policier a été pris au piège et en flagrant délit pendant qu’il faisait la fellation à l’élève sous-officier V.B.Z
Le Sergent-chef B.A.Y a été reconnu coupable des faits mis à sa charge. Il a été mis aux arrêts et déféré à la MAMA pour attentat à la pudeur, abus d’autorité faits prévus et punis par le code pénal».

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mission News Theme by Compete Themes.