Press "Enter" to skip to content

Profanation de la tombe de DJ Arafat : qui sont les coupables ?

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le journaliste André Silver Konan a commenté ce dimanche la profanation de la tombe de l’artiste ivoirien DJ Arafat. Si l’inhumation du roi du coupé décalé s’est déroulée sans encombre, des individus sortis de nulle part ont débarqué au cimetière de Williamsville pour déterrer le corps de l’artiste. Cette attitude désinvolte a suscité l’indignation aussi bien au niveau national qu’international. Aujourd’hui nombre d’ivoiriens s’interrogent sur l’identité des vrais coupables de cet acte ignoble.

Les chinois sont-ils responsables de la profanation de la tombe de DJ Arafat ? C’est tout naturellement que les soupçons se sont tournés vers certains fans du chanteur ivoirien décédé dans un accident de moto à Abidjan. Juste après son enterrement qui a eu lieu le 31 août, le roi du coupé décalé a été déterré par des badauds, pour des raisons officiellement inconnues. Pour certains, ces fans qui ont profané la tombe de DJ Arafat l’ont fait dans le but d’être certains que le corps enterré est bel et bien celui du Daishi. Pour le manager de l’artiste décédé, les chinois ne sont pas responsables de la profanation de la tombe de l’icône du coupé décalé.

Selon Arnaud Jaguar, un vrai chinois ne s’adonnerait jamais à acte aussi ignoble. Commentant de nouveau cette affaire ce dimanche 1er septembre, le journaliste ivoirien André Silver Konan a lui aussi dédouané les chinois : «Avant, pendant et après l’inhumation de DJ Arafat, toutes les théories, des plus farfelues aux plus vraisemblables, ont fusé. Je n’ai adhéré à aucune. Mais quand bien même elle serait vraie ou fausse, en quoi toute cette frénésie médiatico-mysthico-spirituelle devrait empêcher la hiérarchie de la police de maintenir un dispositif de sécurité autour du cimetière, le temps que le deuil soit consommé ?

Qu’un pasteur ait déclaré qu’il pouvait ressusciter DJ Arafat ou qu’un autre ait insinué des tentatives de pratiques maçonniques (on n’en sait rien et je ne veux m’aventurer sur ce chantier) n’empêchait personne de sécuriser la tombe. Que les choses soient donc claires. Ce qui est arrivé à la dépouille de notre regretté DJ Arafat ne relève de la responsabilité de personne parmi les vrais ou faux théoriciens du complot.

La responsabilité pleine et entière incombe à ceux qui étaient chargés de la sécurité du cimetière, une mission qu’ils ont remplie avec abnégation, voire zèle, tant que les autorités étaient présentes. Personne ne réussira à faire porter la responsabilité à qui que ce soit, alors que cette responsabilité est claire. Je dis bien personne. Arrêtons l’hypocrisie. DJ Arafat était tout ce qu’on peut lui reprocher, sauf hypocrite !».

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mission News Theme by Compete Themes.