Press "Enter" to skip to content

Morts en cascade à Dianra, Mankono, Sirasso: l’Avitaminose B1 à l’origine des décès

On en sait désormais un peu plus sur la maladie mystérieuse qui a coûté la vie à plus d’une dizaine de personnes dans les localités de Dianra, Mankono et Sirasso. Outre les mesures préventives mises en place par les autorités sanitaires, l’Institut National de l’Hygiène publique a été saisie pour une enquête sur ces décès inexpliqués qui ont particulièrement frappé le village de Yérétiélé. Et selon les conclusions rendues par l’INHP, ces morts en cascades ont été causés par une Avitaminose B1, à savoir une carence en vitamine B1.

L’origine des morts en cascade dans les localités de Dianra, Mankono et Sirasso, n’est plus un mystère. Les conclusions de l’Institut National de l’Hygiène publique sur cette maladie mystérieuse qui a fait plus d’une dizaine de décès en Côte d’Ivoire ont été rendues publiques le mercredi 09 octobre à l’issue du conseil des ministres. Selon l’annonce faite par le gouvernement, les décès mystérieux ont été causés par une avitaminose B1, à savoir une carence en vitamine B1.

Ces morts en cascades sont donc la conséquence d’une malnutrition qui touchaient certaines personnes dans les localités concernées : «Le 21 août 2019, l’Institut National de l’Hygiène Publique (INHP) a été informé, par le District sanitaire de Mankono, de la multiplication de décès inexpliqués dans le village de Yérétiélé. Suite à cette alerte, le Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique a mobilisé une équipe multidisciplinaire pour une mission d’investigation dans le but d’élucider et de circonscrire ces cas de décès.

L’investigation a conclu à une avitaminose B1 et a permis d’identifier les zones de provenance des cas, à savoir Dianra, Mankono et Sirasso. Cette pathologie est la conséquence d’une alimentation non variée, pauvre en vitamine B1 et d’une altération des moyens de subsistance», rapporte le gouvernement ivoirien.

Pour ceux qui l’ignorent encore, le Béribéri est le nom couramment donné à l’avitaminose B1. Grâce à la promptitude du gouvernement, la maladie mystérieuse que certains considéraient comme contagieuse, a été très rapidement été maitrisée :

«La prompte réaction du Gouvernement depuis le 26 août 2019, à travers la dotation des Centres de santé en plusieurs lots de médicaments a permis une prise en charge gratuite des malades, interrompant ainsi, la survenue de décès.

Le Gouvernement a également procédé au renforcement des capacités de toutes les structures de santé des zones concernées en matériels anthropométriques, à la formation des prestataires de soins à la prise en charge des cas, à la distribution de poudre de micronutriments aux ménages vulnérables, ainsi qu’au renforcement de la surveillance nutritionnelle pour une détection précoce d’éventuels cas.», fait savoir le porte-parole du gouvernement dans le communiqué du conseil des ministres.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mission News Theme by Compete Themes.