Press "Enter" to skip to content

Côte d’Ivoire: une étudiante de 23 ans violée à Cocody, les violeurs arrêtés

Deux individus qui avaient violé une jeune étudiante de 23 ans dans la commune de Cocody, ont été mis aux arrêts dans la nuit du 10 octobre 2019. Le viol en Côte d’Ivoire est passible de plusieurs années de prison, mais face à la récurrence des cas rapportés ces derniers, certains ivoiriens se montrent favorable à un retour de la peine de mort dans le code pénal ivoirien.

La liste des victimes de viol en Côte d’Ivoire vient une nouvelle fois de se rallonger suite à l’agression sexuelle d’une jeune étudiante de 23 ans dans la commune de Cocody. Les deux violeurs ont été heureusement mis aux arrêts par la police selon le communiqué dévoilé ce jour. La victime avait été appâtée par une proposition de gain d’argent par les deux violeurs.

L’un des agresseurs a promis de mettre la jeune étudiante en contact avec n homme riche, une affaire qui lui rapporterait la somme de 500 000 francs Cfa. En retour, elle devait verser une commission de 200 000 Fcfa à son interlocuteur sur les réseaux sociaux qui avait déniché cette soi-disant opportunité financière en or.

Une rencontre est alors arrangée entre la jeune étudiante et son interlocuteur d’internet afin de discuter de cette opportunité de se faire de l’argent. Mais à la surprise générale de l’étudiante, elle sera conduite sur la dalle d’un immeuble à Angré Petro-Ivoire, où elle se fera violée par son interlocuteur et son complice, le présumé riche qu’elle devrait rencontrer :

«Le jeudi 10 octobre 2019, aux environs de 21 heures, les services de Police ont interpellé deux individus pour viol à Angré Oscar 1 sur la nommée S. M. C , 23ans, ivoirienne, étudiante. Elle a déclaré avoir fait la connaissance d’une jeune fille sur les réseaux sociaux qui lui a promis de la mettre en contact avec un enfant de riche moyennant 500.000f et que sa commission devrait être de 200.000f. C’est l’un d’eux qui s’est fait passer pour une fille. Hier, aux environs de 20 heures, la victime a pris rendez-vous avec cette dernière à Angré Petro-Ivoire où elle a été reçue par l’un des agresseurs qui l’a conduit sur la dalle d’un immeuble où ceux-ci ont abusé d’elle.», apprenons-nous auprès de la police nationale ce vendredi 11 octobre.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mission News Theme by Compete Themes.