Press "Enter" to skip to content

CMU : Zadi Gnagna attaque le PCA de la Mugefci

L’arrimage de la couverture maladie universelle aux prestations sanitaires proposées par la Mugefci, fait l’objet d’une grosse divergence entre le gouvernement ivoirien et les fonctionnaires. Cette semaine, les agents de l’administration ont fait entendre leur mécontentement à travers une journée de protestation symbolique. Zadi Gnagna, l’un des responsables syndicaux qui militent contre l’arrimage avec la CMU proposée par l’Etat, a dénoncé la mauvaise communication du Pca de la Mugefci qui semble être visiblement favorable à ce couplage entre les deux services de santé.

Bonjour à tous!
Depuis deux jours, le Pca de la MUGEF-CI est dans une opération communication.(Rti , Radio CI, Presse écrite), tout y passe. Je voudrais féliciter les fonctionnaires car leur mobilisation, a permis de faire sortir le Pca de son mutisme, plus d’un mois après la mise en œuvre de l’arrimage CMU-MUGEF-CI, source de souffrance des fonctionnaires. Le premier responsable de notre mutuelle qui était resté silencieux, voire indifférent et condescendant est enfin sorti. Il a enfin parlé, expliqué, justifié et parfois attaqué ses adversaires mais a-t-il convaincu, rassuré les
fonctionnaires sur une meilleure prise en charge de leur santé ? A-t-il pu convaincre sur le fait qu’il n’existe pas de discrimination entre les mutualistes détenteurs de la CUI et ceux qui ne l’ont pas?
J’en doute. À lire les commentaires de mutualistes sur les réseaux sociaux, c’est plutôt la déception.
Ce que je retiens moi, de cette communication, c’est que le camarade Pca a plus fait de la politique qu’autre chose. Faire croire aux autorités qu’il défend l’arrimage, faire peur aux fonctionnaires sur les conséquences d’un désarrimage ou même d’une simple suspension.
L’objectif, c’est de faire croire que les syndicalistes qui se plaignent sont contre la Cmu et la politique sociale du gouvernement. Aux fonctionnaires, il veut faire croire que les syndicalistes sont responsables des problèmes actuels de la MUGEF-CI, car ces derniers auraient refusé les différentes augmentations de cotisations proposées. Le Pca oublie que lui-même en 2009 avait demandé à tous les instituteurs de quitter la MUGEF-CI pour créer une autre mutuelle.
Bref! Aucune solution sérieuse n’est proposée. Il aurait pu annoncer la prise en charge par la MUGEF-CI des pathologies courantes, comme le paludisme, ce qui aurait réduit la souffrance des fonctionnaires en partie. Mais rien de tout cela. Il annonce une concertation avec les mutualistes, pour quoi ? La charrue avant les bœufs.
Je partage donc la déception des fonctionnaires après ces passages médiatiques. La MUGEF-CI doit et peux faire plus!

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mission News Theme by Compete Themes.