Press "Enter" to skip to content

Le Franc Cfa remplacé par l’ECO : rien n’a changé selon Mamadou Koulibaly

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La fin du Franc Cfa remplacé par la nouvelle monnaie ECO a été confirmée par le président ivoirien à l’occasion de la visite d’Etat de son homologue français en Côte d’Ivoire. Considérée par plusieurs africains comme l’un des derniers symboles de la Françafrique, la monnaie africaine disparaitra au profit de l’ECO en juillet 2020, selon Ouattara Alassane. Pour l’opposant ivoirien Mamadou Koulibaly, cette transition monétaire ne règle pas totalement la question de l’indépendance financière de la Côte d’Ivoire et des pays africains rattachés à la zone Franc.

Le Franc Cfa sera bel et bien remplacé par l’ECO, une nouvelle monnaie qui devrait se présenter au fil des années comme l’unique devise des pays de la zone Cedeao. En dépit des divergences sur le calendrier et sur certains aspects importants comme la question de l’arrimage à une devise internationale, la nouvelle monnaie ouest africaine est devenue une priorité pour le président Ouattara Alassane, l’un des fervents défenseurs du Franc Cfa. En dépit de son attachement à l’ancienne monnaie jugée comme une devise coloniale, Ouattara Alassane s’est montré favorable à une réforme de la zone monétaire.

Le remplacement du Franc Cfa par l’ECO devrait se faire progressivement dès l’année prochaine, à partir de juillet 2020 selon le président ivoirien. Opposé à l’ancienne monnaie en circulation depuis plus d’un demi-siècle, Mamadou Koulibaly, président du parti Lider, a réagi à la transition du CFA à l’ECO annoncée par le président ivoirien samedi, lors de la visite d’Etat d’Emmanuel Macron en Côte d’Ivoire. Pour l’économiste et ancien président de l’Assemblée Nationale, le passage à une nouvelle monnaie dès l’année prochaine ne signifiera pas pour autant une profonde réforme de la devise Franc Cfa utilisée par plus d’une dizaine de pays africains actuellement :

«Le franc cfa d’Afrique de l’ouest est mort, nous dit-on, et son fantôme vient hanter l’eco que nous attendions de la Cedeao. Le compte d’opérations est supprimé, mais où vont donc les réserves de change? Les représentants français siégeant au sein des instances de la Bceao vont être retirés, alors qu’on nous disait qu’ils n’existent pas. La France se retire de la gouvernance de la monnaie, affirment-ils, alors que la garantie de celle-ci reste assurée par Paris. La parité aussi restera fixe. En fait, rien n’a changé. Qu’en pense la Cedeao, dont la monnaie vient d’être court-circuitée par Ouattara? Qu’en pense l’Uemoa, dont la monnaie vient d’être exécutée par Ouattara?», rapporte Mamadou Koulibaly.

Pour l’opposant ivoirien, la lutte contre le Franc Cfa est loin d’être terminée, quand bien même le pays adopterait une nouvelle monnaie l’année prochaine : «La France, dont nous exigeons qu’elle mette fin à ses pratiques post coloniales, prétend avoir fait un pas historique en compagnie de Ouattara, qui se révèle être, comme d’habitude, le maintien du statu quo. Elle avance sans bouger. Juste une réformette. Le combat continue.», conclue l’ancien président de l’Assemblée Nationale sur la question du Franc Cfa.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mission News Theme by Compete Themes.