Press "Enter" to skip to content

La plateforme de Bédié réagit au mandat d’arrêt contre Guillaume Soro

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La plateforme de l’opposition créée il y’a quelques mois par Henri Konan Bédié a rendu une déclaration mardi suite à l’interpellation de plusieurs députés et proches de Guillaume Soro le lundi à Abidjan. La CDRP s’est également exprimée sur le mandat d’arrêt émis par les autorités ivoiriennes contre l’ancien président de l’Assemblée Nationale de Côte d’ivoire.

COALITION POUR LA DÉMOCRATIE, LA RÉCONCILIATION ET LA PAIX(CDRP)
CONFERENCE DES PRÉSIDENTS-

DECLARATION RELATIVE À LA SITUATION SOCIO POLITIQUE EN COTE D’IVOIRE

La conférence des présidents de la Coalition pour la Démocratie, la Réconciliation et la Paix (CDRP) s’est réunie ce jour, mardi 24 décembre 2019, sous la présidence de monsieur OUATTARA Gnonzié, Président du RPP, assurant l’intérim de son Excellence Henri Konan BEDIE, Président du PDCI-RDA, Président de la Conférence des Présidents des Partis politique membres de la CDRP.

Au cours de cette séance de travail, il s’est essentiellement agi, d’examiner l’actualité politique du pays, marquée par le retour empêché en Côte d’Ivoire, du président SORO KIGBAFORI Guillaume, Président d’honneur du RACI, du MVCI et candidat déclaré à l’élection présidentielle d’octobre 2020, le lundi 23 décembre 2019.

Les faits

Les populations ivoiriennes ont appris la nouvelle du retour, au Pays, du candidat SORO KIGBAFORI Guillaume, par un vol privé, le lundi 23 décembre 2019, à 13H25, à la base militaire du GATL.

Les autorisations relatives au vol et à l’atterrissage de l’avion transportant le président SORO KIGBAFORI Guillaume ont été toutes obtenues auprès de l’autorité nationale de l’aviation civile (ANAC).
Les autorités politiques ont été également saisies de la mise en place d’une organisation pour l’accueil du Président SORO KIGBAFORI Guillaume.
Après un atterrissage annulé dont les raisons sont à établir et ce, après que l’avion transportant M. SORO KIGBAFORI Guillaume a été dérouté sur Accra, au GHANA, l’opinion nationale et internationale a noté la succession des événements et l’étonnante célérité avec laquelle ils ont été traités, notamment les accusations d’attentat à l’autorité de l’Etat et à l’intégrité du Territoire national ; de détournement de deniers publiques et de blanchiment de capitaux portant sur la somme d’un milliard cinq cent millions de nos francs.
Ces éléments ont conduit à l’émission d’un mandat d’arrêt International contre M. SORO KIGBAFORI Guillaume et à l’arrestation et l’inculpation de plusieurs de ses collaborateurs dont les députés Alain LOBOGNON, SORO KANIGUI MAMADOU, YAO SOUMAÏLA, KANDO SOUMAHORO, LOUKIMANE CAMARA et certaines personnalités et responsables politiques tels que KARIDIOULA SOULEYMANE. KONE TEFOUR. SEKONGO Félicien, MARC OUATTARA, SORO SIMON. KONE KAMARATE SOULEYMANE dit SOUL TO SOUL.

La CDRP marque sa surprise et son indignation devant les accusations d’attentat à la sureté de l’Etat et à l’intégrité du territoire National, de détournement de deniers publics concomitantes à une autorisation régulière de retour au pays d’un citoyen contre lequel aucune charge n’avait été préalablement retenue.

La CDRP, plateforme politique dédiée à la démocratie, la réconciliation et la paix, rappelle à l’opinion nationale et internationale que son action pour la conquête du pouvoir d’Etat s’inscrit dans le cadre des principes démocratiques excluant de facto toute idée d’accession au pouvoir d’Etat par la force ou tout autre moyen non démocratique.

La CDRP s’insurge contre ces dérives dictatoriales répétées du régime RHDP-Unifié, contraires aux principes élémentaires de la démocratie et de l’Etat de droit ;

La CDRP condamne ces nouvelles violations graves et prend dès à présent des libertés et des droits constitutionnels des citoyens injustement arrêtés.
La conférence des présidents :
-apporte son soutien ferme à l’ensemble des personnalités arrêtées ;
– exige leur libération immédiate ;
– et prend des à présent des mesures requises pour les assister sur le plan juridique et judiciaire.

La conférence des présidents demande aux militants de rester sereins, de ne pas se laisser distraire des axes prioritaires de la lutte ; à savoir :
– la réforme de la CEI
– la libération de tous les prisonniers politique, civile et militaire pour donner une chance à la réconciliation ;
– la prolongation du délai de validité des cartes nationales d’identité arrivées à expiration
– et la gratuité des Carte Nationales d’identité

La conférence des Présidents invite les militantes, militants, sympathisantes et sympathisants à rester mobilisés et à l’écoute des mots d’ordre de la CDRP.

Fait à Abidjan, le 24 décembre 2019

P. La Conférence des Présidents
Le Porte-parole

AKA Ahizi
Président du Parti Ivoirien des Travailleurs (PIT)

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mission News Theme by Compete Themes.