Press "Enter" to skip to content

Finale coupe du monde féminine : les Etats-Unis sur le toit du monde

La finale de la coupe du monde féminine a été remportée sans surprise par les américaines dimanche soir face aux néerlandaises. Si les européennes n’ont pas démérité tout au long de la rencontre, Rapinoe et ses coéquipières se sont montrées beaucoup plus efficaces et convaincantes au cours du jeu.

Après avoir démarré en grande pompe la coupe du monde féminine, les Etats-Unis viennent d’accrocher une quatrième étoile à leur maillot dans cette compétition. Opposées à l’équipe néerlandaise pour la finale, les américaines se sont imposés (2-1) à l’issue d’une rencontre qui a tenu toutes ses promesses. Grandes favorites du tournoi et tenantes du titre en 2015, les américaines ont pourtant eu du mal à trouver la faille dans cette rencontre. En première période, les deux équipes se séparent sur un score vierge, malgré une nette domination constatée du côté américain.

C’est en seconde période que les choses se décanteront pour les américaines dans cette finale de coupe du monde féminine. A la 61e minute de jeu, la meneuse de la sélection, la doyenne Megan Rapinoe, ouvre la marque pour les Etats-Unis sur un penalty. Huit minutes après l’ouverture du score, suivra le second but américain dans cette finale de coupe du monde féminine entre les Etats-Unis et l’équipe des Pays-Bas. Malgré quelques animations offensives du côté néerlandais, le match s’achèvera sur une victoire des américaines par le score de 2-0. Les Etats-Unis remportent ainsi leur quatrième trophée mondial dans cette compétition dédiée aux joueuses de foot féminin.

Sans surprise, la capitaine de la sélection américaine Megan Rapinoe a été désignée meilleure joueuse de ce mondial féminin qui a eu lieu en France. Le premier sacre américain dans cette compétition remonte à l’année 1991. En 1999, les américaines enchaîneront avec un second titre. En 2015, la sélection américaine décroche pour la troisième fois le trophée de championne du monde de foot féminin, avant de rempiler cette année avec une quatrième étoile sur le maillot. Après avoir démarré en fanfare, les américaines ont sorti la France et l’Espagne de cette compétition, deux équipes pourtant favorites dans cette coupe du monde féminine.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mission News Theme by Compete Themes.