Press "Enter" to skip to content

Présidentielle 2020 en Côte d’Ivoire: Damana Pickass favorable à une candidature de Laurent Gbagbo

La candidature de Laurent Gbagbo à la présidentielle de 2020 en Côte d’Ivoire n’est pas encore à l’ordre du jour. L’ancien dirigeant ivoirien est dans l’attente de la décision finale de la CPI sur son procès à la Haye ouvert il y’a trois ans. Pour Damana Pickass, le retour de l’ex-dirigeant ivoirien sur la scène politique doit être encouragée, contrairement à ceux qui estiment que les ‘‘trois grands’’ doivent se retirer de la vie politique pour laisser place à la nouvelle génération.

Selon Simone Gbagbo, le FPI sera candidat à l’élection présidentielle de 2020 en Côte d’Ivoire. Mais le candidat censé représenter les couleurs du parti n’a pas encore été désigné. Mais au sein de l’aile dissidente du parti, on se montre de plus en plus favorable à une candidature de Laurent Gbagbo pour octobre prochain. Agé de 75 ans, l’ancien dirigeant en aura 76 lors du prochain scrutin présidentiel.

Avec l’arrivée en force de la nouvelle génération, le renouvellement de la classe politique se pose à l’orée de présidentielle de 2020 en Côte d’Ivoire. Si une partie de l’opinion publique semble favorable à l’idée d’un renouvellement de la classe dirigeante pour laisser place à la nouvelle génération, Dimana Pickass reste lui, toujours favorable à une candidature de Laurent Gbagbo en 2020 : «Pour les élections de 2020, ils ont peur, c’est pourquoi ils mettent en avant n’importe quel prétexte pour écarter encore le président Gbagbo.

Mais ils n’ont pas laissé Gbagbo diriger la Côte d’Ivoire, ils ont voulu abréger sa gouvernance à la tête de la Côte d’Ivoire. C’est l’échec de cette tentative de faire disparaître Gbagbo de la scène Politique plus tôt que prévu, qui a donné cette longévité politique au président Gbagbo qui les fatigue aujourd’hui. Mais ils n’ont qu’à s’en prendre à eux mêmes. Parce que l’animal Politique qu’il est a toujours su retomber sur ses deux pieds quand on voulait le tuer politiquement

Il y’a trop de tensions dans ce pays et il ne faut pas en rajouter. Je souhaite qu’on laisse tout ceux qui le désirent, compétir aux présidentielles.

Ceux qu’on qualifie de jeunes, tout comme ceux qu’on qualifie de vieux. Le peuple souverain saura juger chacun dans les urnes. On ne peut contraindre Gbagbo à la retraite surtout pas maintenant ou la Côte d’Ivoire a besoin de lui et l’attend pour faire la réconciliation nationale véritable. Gbagbo a encore de bons et loyaux services à rendre à ce pays.
Apprêtons nous à rentrer très très prochainement au Pays pour accueillir le président, car Dieu a déjà tout accompli».

 

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mission News Theme by Compete Themes.