Press "Enter" to skip to content

Tariq Ramadan maintenu en garde à vue à Paris

L’islamologue Tariq Ramadan n’a toujours pas été libéré de sa mise en garde-à-vue depuis son interpellation le 31 janvier dernier. Le conférencier suisse aussi professeur à l’université d’Oxford a été convoqué mercredi avant d’être placé en détention provisoire suite à deux plaintes d’agression sexuelle déposées contre lui en France.

Tariq Ramadan reste toujours en garde à vue depuis son interpellation le mercredi dernier à Paris après deux plaintes déposées contre lui pour viol. Une enquête vient d’être ouverte contre l’islamologue suisse en France pour « viols et violences volontaires » commises sur deux femmes qui l’accuseraient d’agression sexuelle. La première Henda Ayari, un des figures du féminisme moderne en France, avait déposé plainte en octobre dernier après de terribles révélations sur Tariq Ramadan :

«J’ai été victime de quelque chose de très grave il y a plusieurs années, je n’ai jamais voulu donner son nom, car j’ai reçu des menaces de sa part si jamais je le balançais, j’ai eu peur, je lui ai consacré un chapitre entier de mon livre, beaucoup de gens m’ont contacté pour avoir mon témoignage car ils l’avaient deviné, je le confirme aujourd’hui, le fameux Zoubeyr, c’est bien Tariq Ramadan… J’ai décidé de déposer plainte contre Tariq Ramadan pour ce qu’il m’a fait subir ! Cette plainte sera déposée dès aujourd’hui ! Je n’ai peut-être pas les mêmes moyens financiers que lui pour me payer des avocats et experts pour me défendre mais j’irai jusqu’au bout de ce combat quoi qu’il m’en coute !».

Quelques jours après ces révélations d’Henda Ayari sur sa page Facebook, une autre plaignante qui jusque-là a requis l’anonymat a rompu le silence pour déposer une deuxième plainte contre l’islamologue suisse pour agression sexuelle. Selon la deuxième plaignante que la presse française désigne sous le pseudo de ‘‘Christelle’’, les faits dont elle accuse Tariq Ramadan remonteraient à l’année 2009, tandis que la plainte déposée par Henda Ayari est en lien avec des faits qui se seraient déroulés en 2012. Après ces accusations, le conférencier musulman avait dénoncé une ‘‘campagne de calomnie’’ à son égard, lui qui ne manque pas de détracteurs en France. La première action juridique entamée par Tariq Ramadan a été une plainte déposée pour ‘‘subornation de témoins’’ pour dénoncer les circonstances dans lesquelles les plaignantes ont été entendues.

Selon le journal français Le Monde, Tariq Ramadan a été conduit au Parquet de Paris après sa garde à vue qui aurait duré 48h. Suite aux accusations de viols qui pèsent contre lui, l’islamologue a pris un congé à l’université d’Oxford dans laquelle il officie en tant que professeur d’études islamiques. Cette affaire porte déjà préjudice à la réputation du conférencier musulman entre dans une nouvelle phase si l’on en croit Le Monde qui explique dans un article paru ce vendredi que l’islamologue a été déféré au Parquet de Paris après sa mise en garde à vue qui a démarré le mercredi 31 janvier dernier.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mission News Theme by Compete Themes.