Press "Enter" to skip to content

Matteo Salvini nargue encore Emmanuel Macron

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Considéré comme l’une des figures majeures de l’extrême droite, le ministre italien Matteo Salvini s’est de nouveau attaqué à Emmanuel Macron lors d’un passage sur le plateau de Canale 5 mardi. Après avoir publiquement soutenu le mouvement gilets jaunes, le ministre italien de l’intérieur a traité le chef d’état français de ‘‘mauvais président’’ lors d’un passage sur une chaîne de télé.

Entre l’extrême droite italienne et la France, les relations ne sont pas au beau fixe. Il y’a de cela quelques jours, le vice-président du conseil italien accusait la France d’appauvrir l’Afrique, notamment à travers sa mauvaise politique migratoire et surtout l’impression de la monnaie de plusieurs états africains, plus exactement la devise des pays membres de la zone CFA.

Suite à cette sortie musclée de Luigi Di Maio, l’ambassadrice italienne en France a été convoquée lundi au ministère des affaires étrangères. Mais cette réponse diplomatique de l’Hexagone n’a pas empêché l’extrême droite italienne de narguer le président français.

Au cours d’un passage sur la chaîne Canale 5, le ministre italien chargé de l’intérieur a appelé les français à donner un signal fort à Macron lors des élections européennes prévues pour le mois de mai : « En France, ils ont un mauvais gouvernement et un mauvais président de la République. Macron parle d’accueil mais rejette les migrants à la frontière.

Les Français méritent mieux et les élections Européennes du 26 mai donneront un bon signal. Je suis proche, avec tout mon cœur et tout mon travail, du peuple français, de millions d’hommes et de femmes qui vivent en France avec un très mauvais gouvernement et un très mauvais président de la République».

Matteo Salvini avait même publiquement apporté son soutien aux gilets jaunes, un mouvement de contestation né en novembre de la nouvelle taxe sur le carburant en France, un projet auquel le gouvernement a vite fait de renoncer.

Lors de son passage sur la chaîne Canale 5 ce mardi, le ministre de l’intérieur en Italie n’a pas manqué de dénoncer le jeu trouble de la France en Libye : «”En Libye, la France n’a pas intérêt à stabiliser la situation, probablement parce qu’elle a des intérêts qui sont contraires à ceux de l’Italie».

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mission News Theme by Compete Themes.