Press "Enter" to skip to content

L’Italie accuse la France ‘‘d’appauvrir l’Afrique’’

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Depuis l’arrivée au pouvoir de l’extrême droite en Italie, les relations franco-italiennes sont marquées par des tensions récurrentes. La dernière en date, la sortie médiatique très musclée du vice-président du conseil italien, accusant la France d’être principalement à l’origine de l’appauvrissement du continent africain. La réaction française n’a pas tardé puisque l’ambassadrice italienne dans l’Hexagone a été convoquée après les propos controversés de Luigi Di Maio.

Pour l’extrême droite en Italie, c’est la France qui est à l’origine de l’appauvrissement de l’Afrique. Et les nouvelles autorités italiennes vont jusqu’à accuser l’Hexagone dans la crise migratoire que traverse le Vieux Continent depuis quelques années : « Si aujourd’hui il y a des gens qui partent, c’est parce que certains pays européens, la France en tête, n’ont jamais cessé de coloniser des dizaines de pays africains », a fait savoir dimanche Luigi Di Maio.

Pour « appauvrir l’Afrique », la France continuerait ainsi de piller les richesses du continent africain grâce à l’impression des monnaies de plusieurs pays africains sur son territoire, en l’occurrence le Franc Cfa, la monnaie coloniale : «il y a des dizaines de pays africains où la France imprime une monnaie, le franc des colonies, et avec cette monnaie elle finance la dette publique française », a poursuivi le leader de l’extrême droite en Italie.

Luigi Di Maio va jusqu’affirmer que l’Hexagone rétrograderait certainement au classement des puissances économiques mondiales si elle cessait ‘‘d’appauvrir l’Afrique’’ : «Si la France n’avait pas les colonies africaines, parce que c’est ainsi qu’il faut les appeler, elle serait la quinzième puissance économique mondiale alors qu’elle est parmi les premières grâce à ce qu’elle est en train de faire en Afrique ».

Par ailleurs, le vice-président du conseil italien a appelé l’Union Européenne à prendre des sanctions à l’égard de la France qu’il accuse d’être en grande partie responsable de la crise migratoire que traverse l’Europe.

En réaction à ses propos jugés inacceptables, l’Ambassadrice d’Italie dans l’Hexagone a été convoquée ce lundi au Quai d’Orsay : « Le directeur de cabinet de la ministre chargée des Affaires européennes, Nathalie Loiseau, a convoqué l’ambassadrice d’Italie à la suite des propos inacceptables et sans objet tenus par des autorités italiennes hier (dimanche, ndlr) ».

Depuis l’arrivée de l’extrême droite italienne au pouvoir en juin 2018, les relations franco-italiennes ne sont plus au beau fixe. L’extrême droite italienne n’a d’ailleurs pas manqué de soutenir le mouvement les « gilets jaunes » contre l’actuel régime français.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mission News Theme by Compete Themes.