Press "Enter" to skip to content

La liste des 30 pays les plus riches du monde en 2019

La liste des 30 pays les plus riches du monde en 2019 a été établie en fonction de la production de richesse annuelle, à savoir le produit intérieur brut. En nous fondant sur ce critère, la première place du podium revient aux Etats-Unis d’Amérique, puisque le PIB américain reste de loin le plus élevé de la planète pour cette année.

Sur la liste des 30 pays les plus riches du monde en 2019, seulement une seule puissance économique africaine. Comme certains peuvent déjà l’imaginer, il s’agit de la République fédérale du Nigéria. Dans ce classement puissance économique mondiale, l’unique représentant du continent africain occupe la 29e place du podium selon les indications du Fonds monétaire international. La République fédérale recule de quelques places dans ce classement PIB des 30 pays les plus riches du monde en 2019, alors que son produit intérieur brut connaît une évolution spectaculaire de (+12%) cette année. avec un Pib qui s’établit à 445 milliards de dollars, le Nigéria domine tout naturellement le classement des 10 pays les plus riches d’Afrique de l’ouest en 2019.

La République fédérale doit sa présence dans ce classement Pib à un secteur d’activité en particulier, le pétrole. En dépit de la crise mondiale à laquelle le marché semble confronté, le pays conserve toujours son statut de premier producteur de l’or noir sur le continent africain. En tête de la liste des 30 pays les plus riches du monde, on retrouve les Etats-Unis d’Amérique. Même si ses méthodes sont souvent contestées et remises en causes, l’économie américaine se porte plutôt bien depuis l’arrivée de Donald Trump à la maison blanche. Et depuis quelques mois, le dirigeant américain a engagé une guerre commerciale contre la Chine qui occupe le deuxième rang au classement des puissances économiques mondiales. Selon les indications du FMI, le Pib des Etats-Unis s’établit cette année à 21 345 milliards de dollars, soit une hausse de plus de 4% par rapport à l’année dernière.

Grâce à un Pib qui évolue de 6% cette année, la Chine, au sommet du top 10 des pays les plus riches d’Asie, consolide à nouveau sa seconde place au classement mondial des puissances économiques. Selon le FMI, le Produit intérieur brut de la Chine s’établit cette année à 14 217 milliards de dollars. En troisième position sur la liste des 30 pays les plus riches du monde 2019, on retrouve la Japon. Autrefois devant la Chine, l’économie nippone était en perte de souffle ces dernières années. Mais le Japon commence à souffler puisque les indicateurs économiques pointent désormais au vert. Grâce à une évolution de 4,1%, le produit intérieur brut du Japon passe cette année à 5 176 milliards de dollars. Mais le pays du soleil levant n’est pas pour autant classé parmi les 5 plus grandes puissances mondiales, si l’on tient compte des autres facteurs, comme son positionnement dans le classement des puissances militaires, ou encore son manque de droit de véto au conseil de sécurité des Nations Unies.

Première puissance économique d’Europe, l’Allemagne se maintient à la quatrième place dans ce top 30 des pays les plus riches de la planète. Et contrairement à l’année dernière, le produit intérieur brut allemand connaît une légère baisse. Pour rappel, l’Allemagne n’est pas le seul pays européen affecté par cette baisse de la production de richesse. L’Italie, la France ou encore le Royaume-Uni n’ont pas épargnés par la baisse généralisée qui a frappé le Vieux Continent. Avec un Pib qui frôle les 3000 milliards de dollars, l’Inde vient en cinquième position sur la liste des 30 pays les plus riches du monde en 2019. Un cabinet britannique révélait il y’a un peu plus d’un an que l’Inde passerait devant la France et le Royaume-Uni au classement des puissances économiques de la planète. L’étude indiquait que l’Inde devrait ravir la première place aux Etats-Unis, d’ici quelques années. Mais nous sommes encore loin de cette prévision puisque le pays le plus riche du monde en 2019 affiche un Pib 7 fois plus important que celui de l’Inde actuellement.

Les pays d’Asie de plus en plus riches

Le continent asiatique a le vent en poupe dans ce nouveau classement Pib. L’Inde, troisième puissance asiatique après la Chine et le Jappon, a vu son Pib évoluer cette année de plus de 9%. Le Brésil, toujours considéré à certains égards comme une puissance émergente, voit son produit intérieur brut croître de près de 5% en 2019. Le Brésil figure parmi les 10 pays les plus riches du monde en 2019 grâce à un Pib qui s’établit à 1960 milliards de dollars selon les chiffres du FMI. La Corée du Sud, l’Indonésie, Taiwan, ou encore la Thaïlande, affichent des produits intérieurs bruts en hausse cette année, ce qui n’est guère le cas de la majorité des puissances économiques d’Europe. Malgré le ralentissement économique qui frappe le Vieux Continent, certains états arrivent à tirer leur épingle du jeu, les Pays, l’Espagne et la Pologne, pour ne citer que ces trois puissances.

Classement Pib des 30 pays les plus riches au monde

• 30e Emirats arabes Unis : produit intérieur brut estimé à 428 milliards de dollars (+0,7%)
• 29e Nigéria : produit intérieur brut estimé à 445 milliards de dollars (+12,1%)
• 28e Autriche : produit intérieur brut estimé à 460 milliards de dollars (+0,4%)
• 27e Argentine : produit intérieur brut estimé à 478 milliards de dollars (-7,7%)
• 26e Iran : produit intérieur brut estimé à 485 milliards de dollars (+7,3%)
• 25e Thaïlande : produit intérieur brut estimé à 517 milliards de dollars (+6,2%)

• 24e Belgique : produit intérieur brut estimé à 532 milliards de dollars (-0,2%)
• 23e Suède : produit intérieur brut estimé à 547 milliards de dollars (-0,7%)
• 22e Pologne : produit intérieur brut estimé à 593 milliards de dollars (+1,2%)
• 21e Taïwan : produit intérieur brut estimé à 601 milliards de dollars (+2%)
• 20e Turquie : produit intérieur brut estimé à 706 milliards de dollars (-7,8%)
• 19e Suisse : produit intérieur brut estimé à 708 milliards de dollars (+0,6%)

• 18e Arabie saoudite : produit intérieur brut estimé à 762 milliards de dollars (-2,6%)
• 17e Pays-Bas : produit intérieur brut estimé à 914 milliards de dollars (+0,1%)
• 16e Indonésie : produit intérieur brut estimé à 1 101 milliards de dollars (+7,7%)
• 15e Mexique : produit intérieur brut estimé à 1 241 milliards de dollars (+1,5%)
• 14e Australie : produit intérieur brut estimé à 1 417 milliards de dollars (-0,1%)
• 13e Espagne : produit intérieur brut estimé à 1 429 milliards de dollars (+0,2%)

• 12e Russie : produit intérieur brut estimé à 1 610 milliards de dollars (-1,3%)
• 11e Corée du Sud : produit intérieur brut estimé à 1 657 milliards de dollars (+2,3%)
• 10e Canada : produit intérieur brut estimé à 1 739 milliards de dollars (+1,6%)
• 9e Brésil : produit intérieur brut estimé à 1 960 milliards de dollars (+4,9%)
• 8e Italie : produit intérieur brut estimé à 2 026 milliards de dollars (-2,2%)
• 7e France : produit intérieur brut estimé à 2 762 milliards de dollars (-0,5%)

• 6e Royaume-Uni : produit intérieur brut estimé à 2 829 milliards de dollars (+ – %)
• 5e Inde : produit intérieur brut estimé à 2 972 milliards de dollars (+9,4%)
• 4e Allemagne : produit intérieur brut estimé à 3 964 milliards de dollars (-0,9%)
• 3e Japon : produit intérieur brut estimé à 5 176 milliards de dollars (+4,1%)
• 2e Chine : produit intérieur brut estimé à 14 217 milliards de dollars (+6%)
• 1er Etats-Unis : produit intérieur brut estimé à 21 345 milliards de dollars (+4,2%).

L’Iran, surprise du top 30 des puissances économiques

L’Iran reste la surprise du classement des 30 pays les plus riches du monde en 2019. Absent du podium l’année dernière, le pays fait un bond et se positionne à la 26e place du tableau. Cette performance économique exceptionnelle est due en grande partie à la levée des sanctions économiques de la communauté internationale sur l’Iran. Suite à des soupçons sur le programme nucléaire iranien, plusieurs puissances mondiales, à l’instar des Etats-Unis et la France, avaient décidé de sanctionner économiquement l’Iran, pour l’empêcher d’aller au bout de son programme nucléaire militaire, disait-on.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mission News Theme by Compete Themes.