Press "Enter" to skip to content

Congrès du RHDP : Guikahué menace d’exclusion plusieurs cadres PDCI

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le congrès constitutif du RHDP annoncé pour el 26 janvier 2019 fait toujours la une de l’actualité politique ivoirienne. Si la présence du PDCI est officiellement démentie à cette convention, nombreux sont les cadres du parti d’Henri Konan Bédié qui seront présents à cette grande convention prévue dans moins d’un mois. Et selon le secrétaire exécutif du parti démocratique de Côte d’Ivoire, une restructuration aura lieu après ce premier congrès constitutif du parti unifié.

Le congrès constitutif du RHDP poussera le PDCI à procéder à de nouvelles restructurations si l’on en croit le ministre Maurice Kacou Guikahue : «Nous, on attend le 26 janvier on va voir tous ceux qui vont aller au congrès constitutif. Après ça, nous, on restructure », a déclaré le secrétaire exécutif du parti d’Henri Konan Bédié. Selon le numéro 2 du parti de Bédié, tous les cadres qui iront à cette convention du parti unifié devraient s’attendre à des représailles au sein de leur famille politique de base. Ces derniers avaient par ailleurs organisé la semaine dernière une convention qui a vu la participation de plus de 5000 militants. Au cours de cette réunion, les cadres du parti, avaient décidé de dire non à la rupture entre le PDCI et le RHDP, d’où le lancement de leur mouvement Renaissance PDCI, un mouvement censé lutter pour une réconciliation entre Alassane Ouattara et son Henri Konan Bédié. Mais selon Maurice Kacou Guikahue, ces cadres devraient plutôt se tourner vers le parti unifié, étant donné que le PDCI n’est pas responsable de cette rupture politique : « Ils ont créé, eux-mêmes, les conditions de la rupture. Ce sont eux qui ont donc rompu et non Bédié. Nous étions dans le groupement et ils nous ont laissés pour aller faire le parti unifié. Donc, ils ont rompu. Cela voudrait dire que s’ils disent non à la rupture, ce n’est pas vers le PDCI qu’ils doivent venir. Ils doivent aller vers le président Ouattara parce que c’est lui qui a rompu », a lancé le secrétaire exécutif du parti démocratique de Côte d’Ivoire.

Guikahué n’écarte pas une exclusion de Duncan, Mambé, Diby

« Tous ceux qui vont mettre leurs pieds au congrès constitutif (du RHDP), de facto, sont dans le parti unifié. Notre loi ne permet pas la fédération des partis politiques. Tous les partis politiques qui vont y aller, en principe, sur le plan de la méthodologie, devraient faire des congrès de dissolution, avant le 26 janvier. Même s’ils ne font pas ces congrès de dissolution et qu’ils arrivent au Congrès du 26 janvier, les statuts du parti unifié adoptés, de facto, leur dissolution s’impose. Donc, Bictogo a parfaitement raison », a lancé le secrétaire exécutif. En clair, ceux qui envisagent d’aller à ce congrès du RHDP devront au préalable faire leurs adieux au PDCI avant d’y aller. Si ce n’est le cas, ils se seront tout de même auto exclus puisque la loi au PDCI ‘‘ne permet pas la fédération des partis politiques’’. Duncan qui avait clamé son appartenance au RHDP sera-t-il le prochain cadre du PDCI à subir les conséquences de son adhésion au parti unifié ? La réponse sera connue après le 26 janvier 2019.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mission News Theme by Compete Themes.