Press "Enter" to skip to content

Nouvelle CEI : le Pdci boycotte l’installation des commissions locales

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La mise en place de la nouvelle CEI en Côte d’Ivoire est devenue une réalité avec l’élection du tout nouveau président il y’a un peu plus d’un mois. Mais le Pdci, principal parti d’opposition à ce jour, s’est depuis plusieurs mois, écarté des discussions devant aboutir à la mise en place de cette nouvelle commission électorale indépendante en Côte d’Ivoire. Après boycotté la commission centrale, le parti dirigé par Henri Konan Bédié a invité ses partisans et militants à ne guère participer à l’installation des commissions locales de l’instance électorale.

La nouvelle CEI en Côte d’Ivoire se déploie progressivement avec la mise en place des commissions électorales locales. Pour la prochaine élection présidentielle en Côte d’Ivoire, ce sont 549 commissions locales qui seront installées sur l’étendue du territoire national. Si l’opposition ivoirienne est invitée à désigner ses représentants locaux dans cette nouvelle CEI, le Pdci, parti démocratique de Côte d’Ivoire, a décidé de boycotter l’installation des commissions locales :

«A MMES, MRS les Délégués Départementaux et Communaux ; nous vous rappelons que le PDCI-RDA a dénoncé la composition actuelle de la CEI et n’en fait pas partie. Par conséquent pour les CEI Locales, aucun militant du PDCI-RDA n’a reçu de mandat pour représenter le Parti dans les 549 CEI locales à travers tout le territoire national. Nous vous informons par conséquent que le PDCI-RDA n’est pas concerné par l’installation actuelle des CEI Locales.», explique François Roland Adiko, le Secrétaire Exécutif en charge des élections.

Rappelons que le Pdci, ainsi que plusieurs partis de l’opposition ivoirienne, se sont abstenus de prendre part à la mise en place de la nouvelle commission électorale indépendante. A l’origine de ce boycott, des désaccords avec le gouvernement sur la nature de la réforme de l’institution. Alors que le gouvernement annonçait une recomposition de l’instance, une partie de l’opposition dont le PDCI, exigeait une réforme en profondeur de la commission électorale indépendante. Face à l’intransigeance du gouvernement sur la question, le Pdci a décidé de se retirer du processus de mise en place de la nouvelle CEI en Côte d’Ivoire.

Le parti de Bédié maintient encore sa position en invitant ses militants à ne pas siéger dans les 549 commissions électorales qui seront installées en Côte d’Ivoire. En dépit des protestations contre la nouvelle commission électorale, le parti de Bédié n’a toujours pas renoncé à sa participation à la présidentielle d’octobre 2020. Mais sans représentant dans la commission centrale et les commissions locales, il sera difficile pour le parti de Bédié de veiller au bon déroulement du scrutin qui aura lieu dans moins d’un an.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mission News Theme by Compete Themes.