Press "Enter" to skip to content

Réforme de la CEI : La loi adoptée par le Sénat ivoirien

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La réforme de la CEI est un processus quasiment bouclé pour le pouvoir en place, même si l’opposition continue toujours de s’opposer à la recomposition proposée par le gouvernement, à l’issue des discussions. Adoptée au parlement, la loi sur la nouvelle commission électorale a été ensuite examinée par les sénateurs ivoiriens qui l’ont à leur tour, approuvée.

La promulgation de la loi sur la réforme de la CEI en Côte d’Ivoire n’est qu’une question de jours désormais. A l’issue des discussions lancées avec l’opposition et la société civile, le premier ministre Amadou Gon Coulibaly, a soumis en juin en conseil des ministres un projet de loi relatif à la recomposition de la commission électorale. Le projet de loi passera ensuite devant le parlement ivoirien qui l’adoptera à l’issue de plusieurs heures de discussions houleuses.

Après l’Assemblée Nationale, le Sénat de Côte d’Ivoire s’est à son tour prononcée sur la réforme de la CEI. Après des heures de discussions entre les principaux groupes parlementaires de l’institution, la loi sur la nouvelle Commission électorale a finalement été adoptée par le Sénat ivoirien : «La première Séance plénière d’examen et d’adoption de projets de loi qui s’est tenue ce vendredi 02 aout 2019, à la Fondation Félix Houphouët Boigny de Yamoussoukro a été présidée par SEM Jeannot Ahoussou-Kouadio, Président du Sénat. Ce sont au total 3 projets de loi qui après leur adoption en Commissions, ont été adoptés en Plénière… Projets de loi 1, portant recomposition de la Commission Électorale Indépendante (CEI): adopté à la majorité des présents (73 Pour, 17 Contre et 00 Abstention)».

Après l’approbation des deux chambres, le texte sur la réforme de la CEI attend désormais d’être promulgué dans le journal officiel pour clore le chapitre. Mais en attendant sa promulgation officielle, l’opposition parlementaire mise sur une dernière carte. Les groupes parlementaires de l’opposition en Côte d’Ivoire ont décidé de saisir le conseil constitutionnel dans le but de faire annuler le processus déjà en cours d’achèvement. Conformément aux engagements pris l’année dernière, le président de la République Ouattara Alassane a fait de la réforme de la CEI une réalité, mais la nouvelle commission électorale laisse encore l’opposition sur sa soif.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mission News Theme by Compete Themes.