Press "Enter" to skip to content

Présidence de l’Assemblée Nationale : Amadou Soumahoro élu président par 150 députés

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le nom du successeur de Guillaume Soro à la présidence de l’Assemblée Nationale est désormais connu. A l’issue d’un vote qui a eu lieu ce jeudi en présence de plus d’une centaine de députés, le ministre Amadou Soumahoro a été élu par ses pairs comme nouveau président de l’hémicycle ivoirien, à l’issue d’un vote boycotté par les groupes parlementaires de l’opposition.

La présidence de l’Assemblée Nationale de Côte d’Ivoire reste entre les mains du RHDP, si l’on se fie aux résultats de l’élection qui a eu lieu ce jeudi au sein de l’hémicycle ivoirien. Considéré comme candidat de la coalition au pouvoir, Amadou Soumahoro a été élu nouveau président de l’assemblée Nationale ivoirienne après avoir recueilli 150 votes favorables sur les 253 que comptent normalement l’hémicycle ivoirien. Mais cette élection a été boycottée par les élus de l’opposition, en l’occurrence les groupes parlementaires PDCI, Vox Populi et Rassemblement. Dans un communiqué conjoint dévoilé mercredi, les trois groupes parlementaires avaient annoncé un possible boycott de cette élection si le bulletin de vote multiple était maintenu pour ce scrutin. En tout, 153 députés ont pris par au vote ce jeudi dans la matinée.

Passant de l’acte à la parole, une centaine de députés ivoiriens sur les 253, ont organisé ce jeudi matin un seet-in dans le hall de l’Assemblée Nationale pour marquer leur ferme opposition à l’élection pour la désignation du nouveau président de l’Assemblée Nationale. L’ancien premier ministre ivoirien également député, a déclaré dans la matinée qu’ils ne reconnaîtront pas le nouveau président qui serait élu à la tête de l’hémicycle ivoirien : «Nous ne sommes pas rentrés dans la salle et nous n’avons pas pris part au vote qui est en train de se dérouler. Nous dénonçons l’inégalité et l’illégitimité du scrutin qui en train de se dérouler pour mettre à la tête de l’Assemblée Nationale un président illégal, un président qui va être installé en violation de la loi, en violation du règlement intérieur de l’Assemblée nationale, en violation de l’éthique démocratique…Evidemment si nous n’avons pas participé, pour nous, c‘est un non-événement pour, cette cérémonie n’a jamais eu lieu jusqu’à preuve du contraire, nous ne considérons pas que l’élection a eu lieu puisque nous n’y avons pas participé», a indiqué Affi N’Guessan Michel.

La présidence de l’Assemblée Nationale en Côte d’Ivoire était assumée depuis avril 2012 par Guillaume Soro, l’ancien premier ministre. Suite à son refus d’adhérer au RHDP, Guillaume a démissionné de son poste le 8 février dernier. Le groupe parlementaire majoritaire à l’Assemblée Nationale, à savoir le RHDP, a désigné ce jeudi 07 mars 2019 le ministre Amadou Soumahoro comme étant le successeur de Guillaume Soro.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mission News Theme by Compete Themes.