Press "Enter" to skip to content

Visite d’Ivanka Trump en Côte d’Ivoire : la réaction d’André Silver Konan

L’actualité ivoirienne sera marquée la semaine prochaine par la visite de la fille du président américain sur le sol ivoirien. Ivanka Trump est attendue à un important sommet régional sur le financement des femmes dans la capitale économique ivoirienne.

La visite officielle d’Ivanka Trump en Côte d’Ivoire, la fille du président des Etats-Unis, a été officiellement annoncée ce mercredi à l’issue du traditionnel conseil des ministres : «Le Conseil a été informé de la visite, en Côte d’Ivoire, de Madame Ivanka Trump, fille du Président des Etats-Unis d’Amérique et conseillère à la Maison blanche, en vue de prendre part, le 17 avril 2019 à Abidjan, au premier sommet régional de l’Initiative pour le financement des femmes entrepreneurs», a fait savoir le porte-parole du gouvernement.

Il y’a un peu plus d’un mois, la Côte d’Ivoire, était honorée par la visite du footballeur brésilien Ronaldinho, ancienne stars du PSG et du FC Barcelone. L’arrivée de la fille du président des Etats-Unis contribuera sans doute à la consolidation des rapports de coopération entre la Côte d’Ivoire et la première puissance économique mondiale. Si l’arrivée d’Ivanka Trump est la preuve du rayonnement de la diplomatie ivoirienne sur la scène internationale, cette visite, et surtout l’accueil qui sera réservé à la conseillère du président Donald Trump, suscite une toute autre réaction chez le journaliste André Silver Konan.

En réaction à la visite de la fille du président des Etats-Unis en Côte d’Ivoire, le journaliste ivoirien a commenté : «Et rebelote. Imaginez-vous un communiqué d’un conseil des ministres aux Etats-Unis, annonçant aux Américains, l’arrivée dans leur pays, de la fille ou de la nièce du Président Ouattara, conseillère de ce dernier, dans le cadre d’une initiative non gouvernementale.

Dans une semaine, vous verrez comment de hautes autorités de 60, 70 ans se plieront en quatre pour accueillir ou poser à côté de Ivanka, 37 ans. Ce gouvernement qui ne se gêne pas d’annoncer en conseil des ministres, la visite privée d’un ancien premier ministre français a un véritable complexe “international” et continue d’envoyer la dignité africaine en enfer, quand il s’agit de faire les yeux doux à l’extérieur. Le pire, c’est qu’il ne s’en rend pas compte».

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mission News Theme by Compete Themes.