Press "Enter" to skip to content

Fraude au Bepc 2019 : un faux candidat interpellé par la police

La fraude à l’examen du Bepc 2019 a été sévèrement réprimandée par le ministère de l’éducation nationale. Si l’implication de certains enseignants a été avérée, les candidats étaient aussi nombreux à recourir à la triche pour réussir cet examen. Et parmi les fraudeurs, il y’a ceux que l’on appelle communément en Côte d’Ivoire des ‘‘mercenaires’’, à savoir des faux candidats qui composent à la place des vrais dans les centres d’examen.

Ce mardi 9 juillet était marqué par l’annonce des résultats du Bepc 2019 en Côte d’Ivoire. Mais cette journée de joie pour les 57,31% d’admis au niveau national a été également marquée par l’arrestation d’un faux candidat à cet examen dans la commune d’Abobo, un quartier d’Abidjan. Connu sous les initiales de K.K.H.G, ce jeune ivoirien, étudiant dans la vraie vie, a été arrêté pour fraude à l’examen du Bepc sur le sol ivoirien. L’individu en question a été mis aux arrêts pour avoir composé dans les centres d’examen à la place des vrais candidats. Dans le langage courant ivoirien, cette catégorie de personnes est appelée ‘‘mercenaires’’.

Ils sont le plus souvent recrutés par des personnes tapies dans l’ombre pour se substituer aux vrais candidats de l’examen. Cette forme de fraude au Bepc n’a pas échappé à la vigilance du responsable d’un centre d’examen dans la commune d’Abobo : «Ce mardi 09 Juillet 2019, aux environs de 10 heures, le chef de centre d’Abobo ANADOR 2 a mis à la disposition des agents de Police du 21ème Arrondissement de Police le nommé K.K.H.G. Cet ivoirien, étudiant a été reconnu formellement par le chef de centre pour avoir déjà composé au BEPC 2019.

Fouillé à corps, il a été découvert sur lui: -02 Attestations d’identité différentes avec la même photo; -02 convocations BEPC et BAC». Si l’arrestation du faux candidat a été saluée, la police n’a fourni aucune information sur ses éventuels complices, autrement dit ses employeurs tapis dans l’ombre. Le démantèlement de ce réseau au grand complet serait un signal fort envoyé à tous ceux qui s’adonnent à la fraude pendant les examens scolaires en Côte d’Ivoire.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mission News Theme by Compete Themes.