Press "Enter" to skip to content

Inscription au CP1 en Côte d’Ivoire : pas si gratuite selon Alain Lobognon

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les inscriptions en classe de CP1 en Côte d’Ivoire, au titre de l’année scolaire 2019-2020, ont officiellement démarré depuis le lundi 26 août. Le ministère de l’éducation a invité les parents à aller faire inscrire leurs enfants. L’opération est gratuite officiellement dans les établissements d’enseignement primaires publics, mais officieusement, les parents d’élèves débourseront un peu d’argent pour inscrire leurs enfants en cours préparatoire de première année, puisque chaque élève doit s’acquitter des frais annexes qui sont à la charge des parents.

26 Août 2019. Partout en Côte d’Ivoire. C’était aujourd’hui l’ouverture des inscriptions à l’école maternelle et au CP1.

Selon le Ministère de l’Education nationale « Sont concernés par ces inscriptions, les enfants âgés de 3 à 5 ans pour la Maternelle ; et ceux de 6 à 9 ans pour le CP1, avec ou sans extrait de naissance ou jugement supplétif. »

« L’inscription est entièrement gratuite dans les écoles primaires publiques ». Cette partie du communiqué n’empêchera pas les frais annexes, car en réalité, jamais l’école en Côte d’Ivoire n’aura été si payante. Un jour elle sera effectivement gratuite. Bref! Avançons!

Neuf ans que nous dénonçons cette mesure d’encourager des parents à inscrire à l’école (Maternelle et CP1) leurs propres enfants, qui n’ont jamais été déclarés à l’état-civil.

Depuis des années, c’est la même réaction. « L’école doit être obligatoire. » Désormais « La Constitution prévoit que l’école est obligatoire ».

Pendant ce temps, des enfants arrivent au CM2 sans aucun acte de naissance.

Retour à la case départ : des audiences foraines à répétition et des parents qui rechignent à débourser 500 FCFA afin de se voir délivrer un jugement supplétif d’acte de naissance. Motif : « le gouvernement a dit que les audiences foraines sont gratuites. Alors ne nous demandez pas de payer 500 FCFA. »

Vivement la mise en place du Registre national des personnes physiques.

Alain Lobognon,
Député de la Nation.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mission News Theme by Compete Themes.