Press "Enter" to skip to content

Attaques xénophobes en Afrique du Sud: la réaction du gouvernement ivoirien attendue

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les nouvelles attaques xénophobes en Afrique du Sud ont suscité un tollé de réactions sur le continent africain, notamment en Afrique subsaharienne. Le président du Nigéria qui dispose d’une forte communauté dans ce pays a fermement condamné les violences visant les étrangers au pays de l’apartheid. En Côte d’Ivoire, tous les regards se tournent vers le gouvernement, puisqu’une communauté d’ivoiriens vit dans le pays de Mandela.

Les nouvelles attaques xénophobes en Afrique du Sud s’invitent au cœur de l’actualité africaine depuis quelques jours. Depuis le dimanche, les étrangers sont pris pour cibles dans plusieurs villes du pays. Selon un bilan provisoire établi par les autorités du pays, cinq personnes ont été tuées au cours des nouvelles émeutes xénophobes en Afrique du Sud. La commission de l’Union Africaine, présidée par le diplomate tchadien Moussa Faki Mahamat, n’a pas mis du temps à réagir à ces attaques xénophobes visant des étrangers en Afrique du Sud :

«Le Président de la Commission de l’Union africaine, Moussa Faki Mahamat, condamne avec la plus grande fermeté les actes de violence commis en Afrique du Sud contre des ressortissants de pays africains incluant le pillage et la destruction de leurs biens. Tout en saluant les mesures déjà prises par les autorités sud-africaines notamment les arrestations de certains criminels, le Président Faki appelle à ce que des mesures préventives soient prises pour protéger la vie des personnes et leurs biens, veiller à ce que les auteurs de ces actes soient traduits en justice et que des réparations soient accordées aux victimes. Le Président réitère l’engagement continu de la Commission de l’Union africaine à travailler avec le gouvernement sud-africain, pour s’attaquer aux causes profondes de ces actes afin de promouvoir la paix, la concorde et la solidarité africaine.», fait savoir Ebba Kalondo, le porte-parole de la commission de l’Union Africaine.

Pour l’heure, aucune réaction du gouvernement ivoirien sur ces violences en Afrique du Sud qui remontent pourtant au dimanche 1er septembre 2019. Les ivoiriens attendent toujours l’offensive diplomatique des autorités ivoiriennes. A l’issue d’un conseil des ministres prévu ce mercredi 4 septembre, le gouvernement ivoirien s’exprimera probablement sur les nouvelles attaques xénophobes qui secouent l’Afrique du Sud depuis quelques jours. Selon les autorités du pays, environ 200 personnes ont été arrêtées après cette nième attaque subie par les étrangers au pays de Mandela. Au Nigéria, la risposte ne s’est pas fait attendre.

En réponse aux attaques xénophobes qui ont lieu en Afrique du Sud, des dizaines de nigérians ont saccagé des agences de la société sud-africaine de télécommunication MTN. L’opérateur mobile sud-africain a d’ailleurs annoncé ce mercredi la fermeture de ces bureaux après les attaques subies par plusieurs agences au Nigéria. La chaine DSTV a aussi été prise pour cible par des nigérians après les attaques xénophobes en Afrique du Sud. Si ces faits sont coutumiers au pays de l’apartheid, l’Union Africaine peine depuis des années à trouver une solution à ces violences subies presque quotidiennement par les étrangers.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mission News Theme by Compete Themes.