Press "Enter" to skip to content

Nouvelle monnaie ECO : «Le franc CFA n’est pas mort», Mamadou Koulibaly

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’économiste ivoirien Mamadou Koulibaly s’est exprimé ce lundi sur la nouvelle monnaie ECO qui remplacera le Franc Cfa dès l’année prochaine. Pour l’opposant ivoirien, cette réforme monétaire annoncée par les présidents Ouattara et Macron ne serait rien d’autre que des annonces vides de sens ‘‘pour calmer les pressions des opérateurs économiques’’.

La nouvelle monnaie ECO entrera en circulation dès l’année prochaine, mise en circulation qui signifiera d’ailleurs la fin du Franc Cfa au sein de zone UEMOA. C’est à l’occasion de la visite du président Macron en Côte d’Ivoire que Ouattara Alassane a annoncé la réforme monétaire qui sera entamée dans la zone économique monétaire ouest africaine :

«Par un accord avec les autres chefs d’État de l’UEMOA, nous avons décidé de faire une réforme du franc CFA avec les trois changements majeurs suivants : tout d’abord, le changement du nom de la monnaie du franc CFA à l’éco. Deuxièmement l’arrêt de la centralisation de 50% de nos réserves de change au Trésor et la fermeture du compte d’opération. Troisièmement le retrait des représentants de la France de tous les organes de décision et de gestion de l’UEMOA».

Candidat déclaré à la prochaine élection présidentielle en Côte d’Ivoire, Mamadou Koulibaly émet de grosses réserves sur la mort du Franc Cfa en Côte d’Ivoire et dans les autres pays membres de la zone monétaire commune. Contacté par nos confrères de Radio France International, l’ancien chef du parlement ivoirien a déclaré que la mise en circulation de la nouvelle monnaie ECO était beaucoup plus une déclaration politique faite par les deux présidents à Abidjan :

«Déclarer que le CFA est mort, c’est vraiment politique, alors qu’il s’agit d’une question sérieuse, financière, monétaire. Le CFA n’est pas mort, puisque ce matin, à Dakar, à Ouaga, à Lomé, les gens continuent d’utiliser le CFA et pourront l’utiliser encore pendant longtemps. vous vous souvenez que quand le franc français, le deutsche mark et autres sont passés à l’euro, il y a eu le traité de Maastricht, il y a eu la confection des billets, la mise en place de la Banque centrale, enfin tout un processus que l’on ne fait pas et on proclame simplement que le franc CFA est mort. C’est ce qui est décevant. On a l’impression que pour calmer les pressions des opérateurs économiques, des hommes d’affaires qui s’inquiètent des difficultés de la zone CFA, les chefs d’État se disent “bon on va leur balancer quelque chose, ils vont s’amuser avec et puis pendant ce temps on continue.” Personne n’est dupe.», martelait ce lundi Mamadou Koulibaly.

L’économiste ivoirien n’est pas le seul à émettre des réserves sur la nouvelle monnaie ECO. Pour l’heure, on ignore presque tout du calendrier de cette vaste réforme monétaire historique annoncée par Ouattara Alassane et Emmanuel Macron samedi dernier à Abidjan. Toutefois, le processus devrait être lancé dès le début de la nouvelle année :

«Il doit s’appliquer début janvier. Chaque État aura la liberté de retirer ses réserves de change comme il le souhaitera du compte du Trésor, mais ce compte sera définitivement fermé en 2020, de façon à marquer l’indépendance totale des États africains dans leurs politiques monétaires.», a fait savoir Bruno Le Maire, ministre français chargé de l’économie et des finances.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mission News Theme by Compete Themes.