Press "Enter" to skip to content

Le Ghana intéressé par la nouvelle monnaie ECO

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La création d’une nouvelle monnaie baptisée ECO en Afrique de l’ouest marquera la fin du Franc Cfa. Pour sa mise en circulation prévue l’année prochaine, cette devise devrait être adoptée par les huit pays membres de la zone UMOA. Dans une déclaration officielle, le gouvernement ghanéen a annoncé que le pays pourrait très rapidement abandonner le CEDI pour intégrer la nouvelle devise ouest africaine.

La nouvelle monnaie ECO intéresse fortement le Ghana. C’est ce qu’il faut retenir de la déclaration officielle du gouvernement ghanéen sur cette transition monétaire que connaitra la sous-région ouest africaine l’année prochaine. Au cours d’une visite d’Etat du président Macron en Côte d’Ivoire, Alassane Ouattara annonçait la fin du Franc Cfa qui sera bientôt remplacé par la monnaie ECO.

Comme on peut s’en douter, il ne s’agira pas que d’un simple changement de nom. Plus de représentants français au sein de la BCEAO comme c’était le cas avec l’ancienne devise, fin des comptes d’opérations détenus au Trésor français comme garantie, autant d’arguments qui pourraient convaincre le Ghana d’adopter la nouvelle monnaie ECO.

Le gouvernement ghanéen a d’ailleurs salué cette réforme du monétaire entreprise en Afrique de l’ouest : «Il s’agit d’une décision bienvenue que le Ghana applaudit avec prudence. C’est un bon témoignage de l’importance qui est attachée non seulement à la mise en place de l’union monétaire, mais aussi au programme plus large de l’intégration ouest-africaine.».

 

Le gouvernement ghanéen va même plus loin en évoquant la possibilité d’abandonner la monnaie nationale pour rejoindre l’ECO, la nouvelle devise d’Afrique de l’ouest : «Nous, au Ghana, sommes déterminés à faire tout ce que nous pouvons pour rejoindre les États membres d’Uemoa, bientôt, dans l’utilisation de l’ECO. Comme nous le pensons, cela aidera à éliminer les barrières commerciales et monétaires, à réduire les coûts de transaction, à relancer l’activité économique et élever le niveau de vie de notre peuple».

Mais il ne faudrait très vite se réjouir, car les pays de la sous-région restent divisés sur plusieurs sujets, comme celle de l’arrimage de la nouvelle monnaie aux devises étrangères, l’Euro en l’occurrence. Il y’a également la question de la parité fixe qui divise les dirigeants ouest africain. Le Franc Cfa avait adopté une parité fixe avec l’Euro, reste à savoir si l’ECO suivra cette même voie. Outre le Ghana, il reste également le géant d’Afrique à convaincre, à savoir la République Fédérale du Nigéria.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mission News Theme by Compete Themes.