Press "Enter" to skip to content

Coronavirus : Le message du préfet d’Abidjan après la mise en quarantaine ratée à l’INJS

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Face à la menace du Coronavirus en Côte d’Ivoire, plusieurs passagers revenus de pays infectés par ce virus avaient été placés en quarantaine à l’INJS. Mais le confinement de ces passagers a été levé par les autorités ivoiriennes qui ont toutefois annoncé que ces voyageurs nouvellement rentrés feraient l’objet d’un confinement à domicile, une annonce qui a mis en colère de nombreux ivoiriens. Pour le préfet d’Abidjan, cette colère manifestée par les ivoiriens semble être légitime.

“Vous avez raison pour la colère manifestée depuis avant-hier mais continuons à unir nos forces pour lutter contre le Coronavirus.

Pour la première fois, vous avez tous été très durs avec moi dans les commentaires sur mon dernier post, non pas à cause de son contenu mais en raison des événements de ces dernières heures.

Beaucoup m’ont accusé de ne pas avoir dit un seul mot sur des événements qui se sont déroulés sur mon territoire de compétence.

Vous savez quoi ? Vous avez raison. La mise en œuvre de nouvelles mesures n’est pas toujours facile, surtout face à une crise sans précédent. Mais ceci n’est aucune excuse pour une sous-performance.

Nos dévoiements, nos fourvoiements et nos atermoiements sont donc critiqués par vous et cela est une autre forme de bonne gouvernance.

Pardon !!! Mais de grâce, vos colères ne doivent pas vous détourner des consignes de prudence et de santé, en ces temps de menaces sur la sécurité mondiale. L’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) a prévenu que la situation pourrait être plus difficile pour le monde et l’Afrique les jours et les semaines à venir. Abidjan est densément peuplée et ne doit pas être un foyer actif de propagation pour le pays .

Prenons donc nos responsabilités de citoyens du monde, sans toutefois céder à la panique.

En ces temps difficiles pour le monde et pour notre pays, il est quand même heureux de constater que la bonté est en train de resurgir de notre humanité :

-toutes les nouvelles inquiétantes venant de toutes les contrées du monde sont un souci pour tous les autres pays; c’est notre fraternité et notre solidarité universelles qui s’éveillent

-tous les citoyens exigent une application stricte de la loi pour tout le monde, qui que nous soyons. C’est notre sens d’équité qui renaît

-beaucoup dénoncent ceux qui n’adoptent pas les gestes qui sauvent. C’est l’affirmation de la responsabilité individuelle et collective

-nombreux sont ceux qui prient pour que le voisin de quartier, le collègue, le boutiquier, la vendeuse du marché, le garbatigui qu’ils côtoient ne soient pas déjà contaminés. C’est la bonté naturelle tapie en nous qui s’exprime

-les confinements, les quarantaines et les restrictions nous font déjà manquer cette ambiance bruyante dans laquelle nous vivions il y a seulement quelques jours. L’Amour pour les autres, l’Amour vrai et sincère nous appelle

– face à la maladie, nous sommes apeurés, inquiets, menacés, pas de riches ni de pauvres, pas de classes basses ni de classes hautes, pas de possessions matérielles qui protégeraient. Tous égaux et fragiles devant la Nature.

Quand par nos comportements responsables au niveau local, national, sous-régional, continental et mondial, nous aurons vaincu cette pandémie (parce que nous la vaincrons ), rappelons nous de poursuivre cette humanité qui s’est brusquement réveillée en nous. Rappelons nous l’équité, l’Amour sincère, la bonté, la solidarité et la fraternité universelles que Dieu a inscrits dans nos gênes à la Création de l’Univers.

Donc vous avez raison de vous fâcher, mais respectons les consignes de prudence, de santé et de sécurité face au Coronavirus”.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mission News Theme by Compete Themes.