Appuyez sur “Entrée” pour passer au contenu

ENS 2022 candidats non-inscrits: la Fesci promet bloquer la rentrée 2022-2023

Le concours ENS 2022 alimente depuis quelques jours la polémique en Côte d’Ivoire, suite à l’affaire des candidats admis non-inscrits. Après avoir saisi l’affaire, la fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire, avec à sa tête le général Makélélé, promet bloquer la rentrée académique 2022-2023, si les candidats écartés ne sont pas réintégrés sur la liste définitive des admis.

Le concours ENS 2022, marqué par le scandale des candidats admis non-inscrits, risque d’avoir des répercussions sur la rentrée académique en Côte d’Ivoire. Déclarés admis lors des phases écrites, les candidats en lice ont été appelés à prendre part aux épreuves écrites, constituant le second tour. Après les évaluations orales, la liste des définitive des admis sur ens.laatech.com a été dévoilée. Nombreux sont les candidats qui ont jubilé après la mise en ligne des résultats définitifs du concours ENS 2022 CI.

Mais cette joie sera de courte durée visiblement pour certains candidats admis à l’ENS cette année. Alors qu’ils étaient invités à s’inscrire pour la prochaine rentrée académique pour y suivre leur formation, certains candidats admis ont été déclarés non-inscrits sur la liste définitive du concours.

La fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire, n’a pas tardé à réagir face à ce nouveau scandale des candidats admis non-inscrits à l’ENS 2022. Après une première manifestation, la FESCI a annoncé bloquer la rentrée académique 2022-2023, si les candidats concernés ne sont pas réintégrés sur la liste définitive des admis :

«Un concours national où quelqu’un a été admis. Lorsqu’il vient s’inscrire, on lui dit qu’on ne retrouve plus ton nom. Il y a un problème ! Mais jusque-là, le Directeur Général de l’ENS,ne s’est pas encore prononcé. (…) Nous ne pouvons pas laisser certains de nos camarades, après avoir réussi à un concours et qu’on ne sait par quelle alchimie, ils ne sont plus sur la liste, les laisser et ceux qui n’ont pas eu le mérite vont prendre leurs places ?? Non, cela ne passera pas.», a déclaré le général Makélélé, l’actuel secrétaire général de la FESCI.

A l’heure où nous écrivions ces lignes, toujours aucun communiqué officiel de la direction de l’Ecole Normale Supérieure, suite à cette affaire. A titre de rappel, la rentrée académique universitaire unique a été fixée au lundi 3 octobre par le ministre de l’enseignement supérieur.

Soyez le premier a laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Mission News Theme by Compete Themes.