Press "Enter" to skip to content

Ariel Sheney : artiste coupé décalé en Côte d’Ivoire

Ariel Sheney est aujourd’hui considéré comme la nouvelle star de la musique coupé décalé en Côte d’Ivoire. Ancien membre de la Yorogang, il avait décidé de voler de ses propres ailes après de multiples désaccords avec son ancien patron qui n’est autre que DJ Arafat.

Jean Ariel Srè est le vrai nom de l’artiste coupé décalé Ariel Sheney. Né le 1er juillet 1990 en Côte d’Ivoire, le jeune chanteur ivoirien est passé par des moments difficiles avant de frayer un chemin sur la scène musicale. Pour se frayer un chemin dans le milieu du coupé décalé, Jean Ariel Srè alias le commandant lobofouê, s’est accroché à DJ Arafat, l’un des ténors de la tendance musicale.

Pris sous l’aile du patron de la Yorogang, Ariel Sheney fera son petit bout de chemin dans la musique, dans l’ombre de celui qu’il considère comme un père. Comme certains s’en doute déjà, Jean Ariel Srè est originaire de l’ouest de la Côte d’Ivoire. Mais contrairement à ce qui se dit sur la toile, le jeune chanteur ivoirien n’est pas de l’ethnie Yacouba : «Je suis guéré de père et de mère et non Yacouba comme beaucoup le pensent et je suis parenté à Dj Arafat du côté paternel», a récemment révélé l’artiste coupé décalé.

Si la collaboration avec le Yorobo se passait très bien depuis son retour à Abidjan (après quelques temps de galère au Togo), Jean Ariel Srè et son mentor se sont séparés il y’a un peu plus d’un an. A l’origine de cette séparation, le renouvèlement du contrat entre le poulain et son mentor à la Yorogang Production. Attendu au concert de DJ Arafat au Bataclan, l’interprète du tube ghetto ne pourra effectuer le déplacement. Estimant avoir été trahi par son poulain alors qu’il l’attendait pour son concert dans la mythique salle française, le Yorobo annonce sa séparation avec son protégé que ses fans considéraient comme le premier ministre de la Yorogang.

Après cette douloureuse séparation, Ariel Sheney a bien entendu poursuivi sa carrière en solo, se heurtant aux réalités de la guerre sans merci qui règne dans le coupé décalé depuis plus d’une décennie. Après avoir eu du mal à rebondir, Jean Ariel Srè rebondit en octobre 2018 en sortant un nouveau concept baptisé «sympa». Très vite le concept de l’ancien membre de la Yorogang gagnera le cœur des mélomanes ivoiriens, y compris ceux mêmes de DJ Arafat qui le qualifie parfois de «judas».

Surfant sur ce succès du «sympa» qui totalise à ce jour 10 millions de vues sur YouTube, l’artiste coupé décalé ivoirien sort en avril 2019 une nouvelle tuerie baptisée «Amina». En seulement quatre jours, le tube franchit la barre du million de vues sur YouTube, du jamais vu dans l’histoire du coupé décalé. Et un mois seulement après sa sortie, le tube a déjà franchi la barre des 5 millions de vues sur YouTube, un record dans l’histoire de la musique coupé décalé.

Mais le succès d’Ariel Sheney suscite une réaction plutôt inattendue chez son ancien mentor. Aux premières heures du succès du clip «Amina», le Yorobo n’avait pas hésité à déclarer que son ancien poulain avait eu recours à l’achat de vues pour atteindre si rapidement la barre du million de vues sur YouTube. A défaut d’avoir des récompenses africaines, Ariel Sheney a déjà été sacré révélation de l’année aux Awards du coupé décalé en Côte d’Ivoire il y’a deux ans, lorsqu’il était encore sous l’aile de DJ Arafat.

Be First to Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mission News Theme by Compete Themes.